Fichage illégal des enfants à Béziers : comme une impression de déjà vu

Les Jeunes Socialistes sont écoeurés par Robert Ménard qui reconnaît avoir comptabilisé classe par classe les « enfants musulmans » dans les écoles de sa ville, en fonction de leur prénom pour démontrer la prétendue menace qu’ils représenteraient pour sa ville.

Robert Ménard, élu avec le soutien du Front national à Béziers renoue ainsi avec une pratique que l’on croyait révolue. Les Jeunes Socialistes rappellent que par le passé, des enfants furent fichés, stigmatisés, séparés, déportés puis exterminés parce qu’ils étaient juifs, Arméniens ou Tutsi.

En disant que « les prénoms disent les confessions », Robert Ménard ouvre les vannes d’un racisme décomplexé, une vision essentialisée de la société et des amalgames les plus insupportables.

Cette démarche étant contraire à la loi, les Jeunes Socialistes demandent qu’une enquête soit ouverte immédiatement et une condamnation ferme du Maire de Béziers et de ses pratiques.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.