Soutien à la réforme de Najat Vallaud-Belkacem : mettons fin aux privilèges au collège

Les Jeunes Socialistes renouvellent leur soutien à la réforme du collège présentée par Najat Vallaud Belkacem, notamment sur la démocratisation des cours de langues.

Les Jeunes Socialistes lancent #JeSoutiensLaRéformeDuCollège sur les réseaux sociaux pour l’expliquer.

Réservées à une certaine élite économique et sociale, les classes bi-langues et européennes ont contribué depuis leur création à un collège à deux, voire trois vitesses. Instruments de stratégies familiales de choix de son établissement, ces parcours ont été largement détournés de leur ambition première en alimentant l’idée que la République avantageait davantage les plus favorisés, au détriment d’une « casse scolaire » grandissante.

Pour améliorer le niveau de tous les élèves en langues étrangères, compétences indispensables et permettant d’ouvrir de nouveaux horizons, la gauche au pouvoir fait le choix de l’égalité. En 2013, Les classes bi-langues ne scolarisaient qu’un élève sur six et les sections européennes concernaient à peine 1% des élèves de 6e et de 5e avant de s’élargir en 4e et en 3e. Demain, avec la réforme, c’est 100% des élèves de 5e qui auront accès à une deuxième langue vivante, enseignée 1h30 de plus par semaine sur l’ensemble du collège.

Par ailleurs, l’ Enseignement Pratique Interdisciplinaire “Langues et cultures étrangères”, permettra à chaque élève de travailler en groupe réduit, d’accentuer la pratique de l’oral et de développer de nouvelles compétences. Dans cette même logique de lutte contre les inégalités, le latin et le grec seront enseignés au sein d’un Enseignement Pratique Interdisciplinaire “Langues et cultures de l’Antiquité”. Ainsi, des disciplines auparavant réservées également aux plus privilégiés bénéficieront dès 2016 à chaque élève.

De nouvelles méthodes inspirées de la pédagogie de projet permettront à chaque élève de devenir acteur de son éducation. Cette réforme est donc une avancée considérable, quand on sait que 150 000 jeunes décrochent chaque année.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.