Le génocide arménien – le dossier

À l’approche du centenaire du génocide des arméniens d’Asie mineure, occasionnant 1,5 millions de victimes, le négationnisme n’a pas encore disparu. Ce négationnisme entretenu notamment par l’état Turc, prend différentes formes comme le montre le positionnement insatisfaisant d’Erdoğan (Président de la République de Turquie). Il a par exemple présenté ses condoléances aux petits-enfants des victimes tout en affirmant qu’il « faut laisser l’Histoire aux historiens. » alors que la reconnaissance du génocide est établie par nombre de travaux d’historiens turcs.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.