Front national : de la base au sommet, c’est toujours l’extrême droite

Une fois de plus, Jean-Marie Le Pen vient d’assumer ses propos négationnistes, réaffirmant que « les chambres à gaz sont un détail de l’histoire ».

Le Front national ne fera croire à personne qu’il a changé. Après avoir entendu pendant des semaines des propos racistes, homophobes et sexistes de candidats aux élections départementales, c’est désormais son président d’honneur qui récidive avec le négationnisme.

Jean-Marie Le Pen a déjà été condamné pour de tels propos. Les Jeunes Socialistes attendent qu’il en soit de même. Les chambres à gaz ont été le paroxysme de la mise en oeuvre de la « solution finale » du nazisme pour exterminer les juifs, les tziganes, homosexuels et handicapés. Nier la réalité de l’extermination de 6 millions de juifs est réprimé par la loi.

Le président d’honneur du Front national, en assumant avec fierté la présence de pétainiste dans son parti démontre une fois de plus qu’il s’agit bien d’une formation politique d’extrême droite qui cautionne les pires atrocités du 20ème siècle.

Les Jeunes Socialistes continueront à démasquer le Front national et à le combattre, notamment pour l’empêcher de gagner des régions en décembre, comme par exemple en Provence-Alpes-Côte-d’Azur où Jean-Marie Le Pen sera candidat.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.