Pierrick Courbon, candidat à Saint-Etienne

À l’occasion des élections départementales, les Jeunes Socialistes vous proposent de découvrir quelques uns des jeunes candidats socialistes. Aujourd’hui, nous faisons le portrait de Pierric Courbon,  candidat dans la Loire  sur le canton de Saint-Etienne 3.

  • Ton engagement en quelques mots…

Mon premier engagement « militant » remonte à la grande mobilisation étudiante contre le CPE. A la suite de ce premier combat victorieux, j’ai fait le choix d’adhérer au MJS puis au PS, pour donner un débouché politique dans un cadre collectif à mon engagement personnel.

Aujourd’hui, au sein du rassemblement de diverses forces de Gauche et écologistes que nous sommes parvenus à construire dans la Loire sous la bannière « Ensemble, pour une Loire solidaire », j’entends pouvoir faire entendre, aussi, la voix de la jeunesse au sein du futur Conseil départemental.

  • Comment vas-tu convaincre pendant la campagne ?

Tout d’abord, avec mon binôme féminin, nous menons une campagne « pédagogique » de proximité, sur le terrain, pour informer nos concitoyens d’une part, des modifications des contours de leur canton, et d’autre part, des changements liés au mode de scrutin (binôme paritaire, etc.). Sur le fond, nous expliquons en quoi et comment le Conseil départemental et ses interventions les concernent dans leur vie quotidienne, et à tous les âges. La petite enfance, les collèges, l’entretien des routes, les personnes âgées… sont des thématiques très concrètes qui touchent directement l’ensemble des familles…

  • Quelle proposition concrète veux-tu mettre en oeuvre dans ton département ?

2 exemples assez symboliques de notre programme.

Sur l’éducation, nous voulons lancer, en lien avec l’Education nationale, une expérimentation d’ouverture des collèges en dehors du temps scolaire, en direction des familles et des associations de quartier. Les collèges disposent de locaux et d’équipements qui sont inutilisés une grande partie du temps, les soirs, les week-ends, pendant les vacances… Il s’agit de mutualiser des équipements existants, mais aussi de changer le rapport entre l’Ecole et les familles, de changer l’image de l’institution scolaire auprès des parents et des enfants.

Nous voulons également supprimer la subvention d’1,2 M€ que verse chaque année le Conseil général de la Loire à l’aéroport départemental, qui est un gouffre financier et qui plus est, est inutile vu la proximité de Lyon. En supprimant cette aide, on peut financer à budget constant, 60 000 d’aide à domicile supplémentaires pour nos ainés. Ca ne coûte rien, c’est simplement un choix politique à faire.

  • Ton département dans 6 ans ?

Un département qui aura enfin pris le virage du numérique, puisque nous avons pris beaucoup de retard dans ce domaine. Un département qui misera sur le développement de l’Economie Sociale et Solidaire, qui représente déjà 12% des emplois dans la Loire et qui ne demande qu’à prendre de l’ampleur avec un peu de soutien… Un département qui aura remonté dans le classement des départements les plus ambitieux en matière d’écologie… Aujourd’hui, nous sommes 94è sur 95 départements classés : on ne peut que progresser !

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.