Les Jeunes Socialistes mobilisés pour des départements de gauche le 29 mars

Les Jeunes Socialistes prennent acte des résultats du Premier tour des élections départementales.

Les Jeunes Socialistes félicitent leurs candidats, nombreux a être qualifiés au second tour mais aussi tous les militants qui ont mené campagne très intensément sur tous les territoires pour porter les valeurs de la gauche.

L’addition des scores de la gauche montre que le rassemblement est indispensable pour l’emporter dimanche prochain. Les Jeunes Socialistes souhaitent que l’union de la gauche soit au rendez-vous dans chaque canton où un candidat de gauche affrontera la droite ou le Front national.

Ils rappellent qu’un département passant de gauche à droite, ce sont des transports gratuits qui deviennent payants, des cantines qui n’appliquent plus de tarification progressive, la baisse des subventions aux associations, la fin des pass culture ou des dispositifs de soutien au passage du permis de conduire pour les jeunes. Ce sont aussi des suppressions de postes, la fin du soutien aux petits agriculteurs. L’UMP et le FN se sont livrés tout au long de cette campagne à une course à l’échalote islamophobe, qui est un argument de plus pour se déplacer dimanche prochain et faire gagner la gauche.

Si le FN n’est pas en tête du scrutin du fait du rassemblement de la droite, les Jeunes Socialistes ne se satisfont pas de le voir continuer à engranger des soutiens d’élection en élection. Il est accède dans de nombreux cantons au second tour, souvent en tête. Les Jeunes Socialistes appellent au barrage républicain à l’extrême-droite.

Les candidats du Front national, par leurs propos racistes, xénophobes, ou homophobes, se sont eux-même démasqués lors de cette campagne. Ils mènent déjà, dans les mairies dont ils ont la charge, des politiques d’exclusion et de stigmatisation. Les Jeunes Socialistes se battront sur le terrain pour que le Front national reste le plus éloigné possible des assemblées départementales

Les Jeunes Socialistes se réjouissent de l’augmentation de la participation par rapport au précédent scrutin mais constatent que c’est encore un électeur sur deux qui ne s’est pas déplacé. Il s’agit encore une fois de l’illustration de la défiance des citoyens envers la politique, et particulièrement vis-à-vis de la gauche qui doit tenir ses engagements pour retrouver la confiance de ses électeurs.

Les Jeunes Socialistes seront présents partout lors de la semaine à venir, pour faire gagner les candidats de la gauche et faire barrage au Front national.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.