Chloé Danillon, candidate à Carcassonne

À l’occasion des élections départementales, les Jeunes Socialistes vous proposent de découvrir quelques uns des jeunes candidats socialistes. Aujourd’hui, nous faisons le portrait de Chloé Danillon, âgée de 24 ans et candidate à Carcassonne 1 dans l’Aude.

• Ton engagement en quelques mots…

J’ai fait toute ma scolarité en ZEP et c’est certainement à ce moment-là que j’ai construit mon engagement :  révoltée par l’injustice et le racisme dont j’étais témoin, je n’imaginais pas rester inactive. Poussée par l’envie de changer les choses, je me suis donc engagée au Mouvement des Jeunes Socialistes en 2009. Dans l’Aude, j’ai rencontré des militants d’horizons différents avec lesquels je continue de me former et de militer.

Secrétaire Nationale des Jeunes Socialistes à la Culture, au Sport, aux Loisirs, au Temps Libéré et au Numérique, je me bats au quotidien pour que le secteur culturel  et associatif ne soit pas le grand oublié des politiques publiques.

•  Comment vas-tu convaincre pendant la campagne ?

Pendant toute la campagne nous avons mis en avant le bilan de la majorité départementale : 93 % du projet Au Devant a été réalisé. Nous défendons aussi notre  projet pour le département, Carcassonne a besoin de conseillers généraux présents sur le terrain, à l’écoute de ses habitants et innovants pour le département.

Et pour finir nous faisons un important travail de pédagogie : la parité, le nouveau découpage du canton, les compétences du conseil départemental… Les citoyens ont besoin d’être informé pour pouvoir choisir.

• Quelle proposition concrète veux-tu mettre en oeuvre dans ton département ?

Celle qui me tient le plus à coeur est l’offre de soins pour les jeunes audois. Nous proposons de créer un « coup de pouce » pour les jeunes entrant à l’université et dans des formations post-bac afin de leur permettre un accès facilité à une offre de soins de qualité. Plus d’un étudiant sur deux refuse de se soigner pour des raisons financières, cette proposition sera un vrai plus pour les jeunes, leur santé et leur autonomie.

Mais je pense aussi au budget participatif qui permettra aux associations de construire des projets pour le département.

• Ton département dans 6 ans ?

Je vois un département innovant dans ses actions, engagé dans la transition énergétique et l’économie sociale et solidaire. Mais je vois aussi un département toujours aussi  proche de ses habitants, faisant vivre les solidarités humaines et territoriales.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.