Après les néonazis autrichiens, Marine Le Pen danse toujours avec ses amis néo-fascistes.

Les Jeunes Socialistes constatent que les discours de Marine Le Pen tentant en vain de “dédiaboliser” le Front national et de nier son appartenance à l’extrême-droite se fracassent encore sur la réalité des faits. Après avoir dansé à Vienne avec des néonazis en 2012, la présidente du FN affiche cette fois son soutien à la Ligue du Nord italienne (extrême-droite). Lors de ce rassemblement, des néo-fascistes de CasaPound ou encore des membres du mouvement islamophobe allemand Pegida étaient présents.

Les Jeunes Socialistes ne sont pas surpris que dans son intervention Marine Le Pen s’en prenne, comme le fait depuis des décennies son parti, aux immigrés et aux étrangers, faisant le lien entre immigration et terrorisme notamment.

En plus des propos racistes, homophobes et faisant l’apologie de la haine, des candidats du FN rapportés quotidiennement, c’est cette fois la présidente du FN elle-même qui confirme que le FN est bien au coeur de l’extrême-droite européenne.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.