Signez la pétition des Jeunes Socialistes de la Haute-Vienne pour maintenir la gratuité de la bibliothèque de Limoges

Lors de la construction de la Bibliotheque Francophone Multimédia à Limoges dans les années 1990, la droite s’était déjà vivement opposée au projet. Pionnière en termes de gratuité totale, sa mise en place a été un véritable succès et elle sert aujourd’hui d’exemple dans de nombreuses grandes villes, notamment avec son réseau de 6 bibliothèques de quartiers.

En 2015, cette Bibliotheque à Vocation Régionale, fait office de référence de par la richesse des ouvrages proposés, mais aussi du fait qu’elle permet à tout citoyen de lire gratuitement.
Lire pour s’enrichir ne devrait pas être un coût. Les bibliothèques ont toujours tenu un rôle en termes de mixité sociale et de formation tout au long de la vie.

La nouvelle municipalité de Limoges s’apprêterait à tarifier les services des Bibliothèques de la Ville, alors que la Bibliothèque Francophone de Limoges accueille plus de 600 000 visiteurs par an, qui avaient jusqu’à présent accès gratuitement aux quelques 700 000 ouvrages mis à disposition. Si cette information venait à être confirmée, ce serait des milliers de collégiens, lycéens ou étudiants qui seraient pénalisés, car la BFM est devenue au fil des années un outil de travail incontournable des limougeauds.

Plus qu’un symbole, c’est l’égal accès des citoyens à la culture qui serait remis en cause. En mettant fin à la gratuité, la municipalité ferait le choix de supprimer un service qui contribue à la réussite, l’épanouissement ainsi qu’à l’apprentissage de la vie sociale.

C’est pourquoi, les jeunes socialistes de la Haute-Vienne ont lancé une pétition « Non à la fin de la gratuité de la BFM ». Suite à cette pétition, la presse s’est emparée du sujet.

Contactée par France 3 Limousin, Nicole Glandus, adjointe aux finances, précise qu’un groupe de réflexion travaille actuellement sur le sujet, et que certains services de la BFM pourraient à l’avenir être payants . D’après l’adjoint à la Culture, cette tarification permettrait de dégager 100 000€…alors que la municipalité a fait le choix de la gratuité du stationnement le samedi, ce qui représente une perte de 300 000€ et celui d’augmenter les indemnités du maire de 75% et de ses adjoints de 25%.

Les Jeunes Socialistes appellent à la mobilisation pour dire « Non à la fin de la gratuité de la BFM », car la culture n’est pas un luxe mais une nécessité. Nous proposons au nouveau maire de mettre fin à la gratuité du stationnement ce qui éviterait une perte de 300 000€, le maintien de la gratuité des services de la BFM et il pourrait même se payer desomptueuses opérations de communication !

SIGNEZ LA PÉTITION  » Oui à la gratuité de la Bibliothèque Francophone Multimédia « 

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.