Lucie Salley, candidate à Caen

À l’occasion des élections départementales, les Jeunes Socialistes vous proposent de découvrir quelques uns des jeunes candidats socialistes. Aujourd’hui, nous faisons le portrait de Lucie SALLEY âgée de 23 ans et candidate titulaire sur le canton de Caen 2 dans le Calvados.

 

  • Ton engagement en quelques mots…

Je me suis d’abord engagée dans l’association des étudiants infirmiers de Caen. Puis en 2011, je cherchais un moyen de rencontrer d’autres jeunes issus d’autres horizons et participer au présidentielles 2012 pour faire gagner la gauche. Mon engagement auprès des Jeunes Socialistes a été le moyen d’allier ces deux objectifs et c’est d’ailleurs la seule organisation de jeunesse que j’avais rencontré dans la rue. Ca m’a plu. Depuis, je suis devenue Secrétaire Générale des Jeunes Socialistes du Calvados mais aussi jeune active infirmière en CHU. J’essaie, par mes engagements politiques, associatifs et professionnels de mener cette bataille culturelle qui est de convaincre du « vivre ensemble » par la solidarité, la justice sociale et l’égalité pour tous.

  • Comment vas-tu convaincre pendant la campagne ?

Je pense que c’est sur le terrain et en rencontrant les gens que l’on peut convaincre.

Depuis début janvier, nous faisons du porte à porte tous les soirs pour écouter les habitants et présenter notre candidature pour ces élections. Nous allons aussi à la rencontre des acteurs associatifs, sportifs et culturels des quartiers et communes du canton car c’est eux qui permettent de garder la cohésion sociale dans les quartiers.

  • Quelle proposition concrète veux-tu mettre en oeuvre dans ton département ?

Pour moi, la solidarité ne peut exister sans lien entre les générations. L’inter-générationnel est ce qui va permettre d’accompagner les citoyens à chaque étape de leur vie.

Voici donc deux propositions parmi notre projet qui porte cette idée :

- Favoriser l’accès à la culture et au sport des collégiens par le biais d’un « Pass Jeunesse 14 »

- Privilégier enfin la création de maison de retraite à un tarif d’hébergement accessible.

  • Ton département dans 6 ans ?

J’imagine un Calvados plus solidaire, qui met ses services au cœur des quartiers avec des élus plus proche d’eux. Mais surtout un département qui permette d’accompagner chaque personne à chaque étape de sa vie où chaque nouveau-né aurait une place en crèche, où chaque collégien pourrait accéder au numérique, où des jeunes pourrait bénéficier des emplois d’avenir et où l’on permettrait à chacun de nos aînés de rester le plus longtemps à domicile.

 

 

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.