Représentation d’une scène de viol en salle de garde : les Jeunes Socialistes exigent des sanctions

Les Jeunes Socialistes condamnent vigoureusement la fresque présente dans une salle de garde d’un hôpital de Clermont-Ferrand, représentant un viol collectif, vraisemblablement destinée à Marisol Touraine, la Ministre des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes. Cette fresque où l’un des agresseurs dit à la victime « Tiens, la loi Santé ! » a été dénoncée par le collectif Osez le Féminisme.

Les Jeunes Socialistes rappellent que le viol est une réalité qui touche chaque année 75 000 femmes majeures. Le viol est un anéantissement du corps des femmes. Il est inacceptable que des médecins ou des membres du corps médical le prennent à la légère ou en fassent l’apologie.

Cette fresque n’a pas sa place dans une salle de garde et contredit tous les principes d’éthique et de moralité indispensables à la pratique de la médecine. Les Jeunes Socialistes souhaitent voir l’Ordre des Médecins prononcer des sanctions exemplaires.

Les Jeunes Socialistes continuent d’être aux côtés de Marisol Touraine pour défendre cette loi juste et nécessaire. De tels agissements ne font que conforter leur engagement.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.