Déclaration du Bureau National – Donner un sens à la République

Entre le mercredi 7 janvier et le vendredi 9 janvier 2015, la France a connu des actes terroristes parmi les plus terribles de son histoire récente, faisant 17 victimes. En s’attaquant à un journal, Charlie Hebdo, c’est la liberté d’expression qui a été attaquée et c’est la République qui est blessée. C’est à toutes les victimes que nous pensons : journalistes, caricaturistes, policiers et clients du magasin hyper cacher à Vincennes, mais aussi aux victimes qui partout dans le monde, comme récemment au Nigéria ou au Cameroun, souffrent du fanatisme.

Face à l’horreur de ces évènements, des citoyens du monde entier ont manifesté leur émotion et des marches républicaines sans précédent ont rassemblé des millions de personnes partout en France. Dans tout le pays, les Jeunes Socialistes ont marché pour la République et contre les amalgames.

Au temps légitime de l’émotion, succède désormais celui de notre réflexion collective, celui du sens que nous voulons donner à la devise républicaine.

La société est aujourd’hui traversée par des débats essentiels pour l’avenir de notre démocratie, pour protéger les citoyens du terrorisme, pour préserver nos libertés individuelles et collectives et donner du sens à la république.

Les Jeunes Socialistes participeront à ces débats, avec le souci du doute, de la rationalité et de la justesse des propositions.

Nous refusons l’escalade sécuritaire et liberticide qui méconnaît les causes profondes de la radicalisation, notamment des jeunes. Remettre en question l’Etat de droit serait céder au piège tendu par les terroristes.

Si la question de la sécurité du territoire et de nos concitoyens doit être traitée sans faiblesse, que tous les moyens doivent être pleinement accordés à la lutte anti-terroriste, nous ne pouvons suivre l’exemple des Etats-Unis, de leurs lois d’exceptions ayant suivi les attentats du 11 Septembre 2001 et de leurs conséquences avec un recours massif et intolérable à la torture et à la surveillance généralisée. C’est en réaffirmant les principes que les obscurantistes veulent faire disparaître que nous mènerons ce combat.

La question de la coopération européenne doit retrouver une place centrale dans le débat. C’est par la solidarité des pays membres et la mise en place de programmes communs que nous réussirons à dépasser cette crise globale.

Nous appelons à une vigilance extrême du gouvernement envers les actes de racisme antisémites et anti-musulmans pouvant se développer, avec l’appui idéologique de l’extrême droite. Celle-ci a de multiples visages, du Front national aux intégristes religieux. Nous devons refuser tous les amalgames agités pour susciter la peur de nos concitoyens et mener des politiques qui luttent avec force contre les discriminations et la ségrégation sociale. Nous voulons réaffirmer la laïcité qui doit être respectée, et que la République n’est pas une addition de communautés religieuses mais une communauté nationale fondée autour de valeurs partagées.

L’Education, l’Education populaire et la culture constituent les réponses essentielles à la période que nous traversons. Le gouvernement a fait légitimement de l’éducation une priorité, il doit également placer au rang de ses grands chantiers la culture, qui permet d’aiguiser l’esprit critique et de s’ouvrir au monde,

Attendre des citoyens qu’ils marchent pour la République implique qu’ils en perçoivent le sens et les valeurs dans leur vie quotidienne, par la lutte contre l’exclusion sociale et la précarité, la garanties des libertés fondamentales, l’éducation ou encore la culture.

C’est enfin par notre militantisme que nous combattrons l’obscurantisme, le racisme et les amalgames, notamment à travers notre campagne sur l’immigration visant à déconstruire les fantasmes prétextes à la xénophobie et par l’organisation d’un événement militant le 7 février pour donner du sens et une vision à la devise républicaine de Liberté, d’Égalité et de Fraternité.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.