Le moment est venu d’être utile à la paix

« Il ne faudrait pas exaspérer, il faudrait espérer. L’exaspération est un déni de l’espoir. Elle est compréhensible, je dirais presque qu’elle est naturelle, mais pour autant elle n’est pas acceptable. Parce qu’elle ne permet pas d’obtenir les résultats que peut éventuellement produire l’espérance. » Stéphane Hessel.

La reconnaissance de l’Etat palestinien par la Suède, la première réunion du gouvernement palestinien d’union nationale à Gaza, la conférence du Caire pour la reconstruction de Gaza ou encore la récente reconnaissance de l’Etat palestinien par le parlement de Grande Bretagne sont tout autant de gages d’espoir pour une paix juste et durable au Proche Orient.

Après le vote du parlement britannique en faveur de la reconnaissance de l’Etat Palestinien, ce mardi 14 Octobre, devant l’Assemblée Nationale, notre ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius a affirmé que la France reconnaitra l’Etat de Palestine « le moment venu ». Nous considérons que le moment est venu de peser de tout notre poids diplomatique au sein de la communauté internationale. Le moment est venu d’assumer notre rôle de pays des droits de l’Homme, et d’être utile à la paix. La solution pacifique des deux Etats suppose, de fait, la reconnaissance de l’Etat Palestinien.

La Palestine a actuellement un statut d’Etat observateur non membre au sein de l’ONU, et bien que l’Assemblée générale des Nations Unies se soit mainte fois exprimée pour la reconnaissance pleine de l’Etat de Palestine, le système onusien fait que seule une décision du Conseil de Sécurité des Nations Unies pourrait la permettre. Etant donné que la France est un des cinq membres permanents qui siègent au Conseil de Sécurité, une prise de position claire en faveur de la reconnaissance de la Palestine de sa part aurait beaucoup plus qu’une simple valeur symbolique.

Suite à une première proposition de résolution de 3 députés socialistes , les Jeunes Socialistes saluent celle du groupe socialiste, car lorsque l’une des assemblées d’un des pays du Conseil de Sécurité tend à reconnaitre l’Etat Palestinien nous ne sommes plus dans le champs de la symbolique mais bien de l’action politique. Nous espérons donc que cette résolution invitant le gouvernement français à reconnaitre la Palestine sera entendue et reprise par ce dernier.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.