Ecotaxe : une décision regrettable

Les Jeunes Socialistes regrettent l’abandon de l’écotaxe annoncé hier par le gouvernement.

En choisissant de ne pas faire payer les pollueurs, le gouvernement s’écarte d’une fiscalité écologique, pourtant nécessaire pour réussir la transition énergétique. Le développement de l’intermodalité des transports ne se fera que si les contraintes et les incitations sont suffisamment fortes, or elles sont inexistantes aujourd’hui.

Ce dispositif devait rapporter 550 millions d’Euros, somme permettant de financer la construction d’infrastructures de transports. Cette décision paraît incompréhensible car nous avons besoin de recettes fiscales et de lutter contre le dérèglement climatique.

Alors que la France accueillera la Conférence climat à Paris en 2015, les Jeunes Socialistes déplorent une décision prise sous la pression des transporteurs routiers allant à l’encontre du vote du Parlement.

Les Jeunes Socialistes en appellent à la mise en place d’une écotaxe poids-lourds à l’échelle européenne en fonction du nombre d’essieux, prélevée aux péages et aux frontières externes de l’Europe. Ils souhaitent que soit pénalisé fiscalement le transport de marchandises à vide par poids-lourds, et que les déplacements routiers effectués quand le fluvial ou le fret auraient pu être privilégiés soient surtaxés. Ils demandent aussi un grand plan automobile pour la reconversion de l’industrie et des emplois.

Les Jeunes Socialistes attendent enfin du Projet de loi de finances (PLF) qu’il comporte des mesures importantes en matière de fiscalité écologique.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.