Hayange : le FN tombe le masque

Quelques mois après sa victoire à Hayange, le Front National tombe (encore) le masque. Le nouveau maire, Fabien Engelmann, est en effet accusé par son ex-première adjointe d’irrégularités dans sa campagne électorale. Marie Da Silva a fait part de preuves concrètes (factures, chèques, mandats-comptes) à la direction du Front National. La réponse a été claire : l’adjointe s’est vue retirer ses délégations le 3 septembre dernier. Il en a été de même pour les deux autres adjoints qui ont exprimé leurs doutes sur la régularité de ce vote en Conseil municipal, réalisé sans isoloir. Quant à Marine Le Pen, elle a donné raison au maire dans ce qu’elle qualifie d’une simple « affaire de Clochemerle. » L’ex-élue de la majorité a déposé plainte le 2 septembre au tribunal de grande instance de Thionville pour abus de confiance, abus de bien social et harcèlement. Fabien Engelmann risque de 1 à 3 ans d’inégibilité.

A cette affaire, qui participe encore une fois à creuser le fossé entre le politique et les citoyens, s’ajoute un bilan désastreux du nouveau maire Fabien Engelmann.

D’abord, il gère la municipalité de manière autoritaire , tant au niveau des élus que des salariés de la mairie. Si quelques adjoints ont le droit de se voir attribuer des privilèges, le personnel et certains élus travaillent dans une atmosphère de peur et de suspicion. La directrice générale des services, pourtant proche du FN, est partie, comme des dizaines d’autres salariés qu’elle décrit comme étant en souffrance.

Au niveau de l’action municipale, Fabien Engelmann prend des mesures cosmétiques pour cacher la réalité de la politique menée. Pendant qu’il fait repeindre une fontaine sans en avertir l’artiste, dans le mépris le plus total de la propriété intellectuelle, il augmente les loyers des logements vacants appartenant à la ville. Pendant qu’il prend un arrêté anti-mendicité, il baisse les subventions pour les transports scolaires. Pendant qu’il baisse les indemnités des élus, sans baisser la sienne, contrairement à ses promesses électorales, il augmente le prix de la location des salles pour les associations.

De plus, les symboles de la nouvelle municipalité ne correspondent absolument pas à l’histoire d’une ville industrielle comme Hayange. Le FN prône la division quand il repeint les anciens wagons des mines, aujourd’hui décoratifs, en bleu-blanc-rouge, alors que Hayange s’est construite avec des ouvriers de plus de 16 nationalités. Le FN stigmatise et exclut quand la ville organise une « fête au cochon » et fait pression auprès d’une boucherie halal pour qu’elle ferme le dimanche. Le FN prône le repli sur soi quand il fait enlever les drapeaux européens du parvis de la mairie, alors que Hayange se trouve au cœur de l’Europe, à la frontière de l’Allemagne et du Luxembourg.

Ce bilan est la démonstration de ce qu’est une politique d’extrême-droite : repli nationaliste, stigmatisation et destruction du vivre-ensemble, attaque des libertés et de la culture, politique anti-sociale et gestion autoritaire. C’est à l’image du projet de Marine Le Pen, qui veut faire des communes conquises par le FN des laboratoires de sa politique : surfer sur la peur de l’autre, du changement et du politique, tout en démantelant les acquis sociaux, en excluant les plus faibles et en refermant notre pays sur lui-même. Il n’est de surcroit absolument pas surprenant que celle qui déclare que les partis de gouvernement sont « tous pourris », continue à défendre Fabien Engelmann malgré les preuves et le soutienne dans la véritable purge qu’il mène au sein du Conseil municipal. Loin de vouloir plus de transparence et d’éthique, Marine Le Pen ne fait que se servir des affaires qui entachent le politique à des fins électoralistes évidentes.

Continuant à lutter fermement face au danger du Front National à tous les échelons, les Jeunes Socialistes rappellent qu’ils prônent une République irréprochable, où le cumul des mandats est limité dans le nombre et dans le temps, où les partis publient les noms de leurs donateurs et où ils condamnent et sanctionnent leurs élus qui pratiquent la corruption et le clientélisme.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.