Demande aux parlementaires de voter contre la nomination de Jacques Toubon comme défenseur des droits

François Hollande envisage de nommer Jacques Toubon au poste de Défenseur des droits. A la tête d’une autorité constitutionnelle indépendante, le Défenseur des droits est chargé de veiller à la protection des droits et libertés et de promouvoir l’égalité. Il est nommé par les chambres parlementaires, à la majorité des trois cinquièmes, sur proposition du Président de la République.

Les Jeunes Socialistes s’opposent à cette nomination. En effet, Jacques Toubon s’est fait plusieurs fois remarquer pour des prises de positions consternantes. Il a notamment voté contre la dépénalisation de l’homosexualité et contre la loi sur l’abolition de la peine de mort.

Pour pousser la commission des lois à rejeter la proposition de nomination de Monsieur Toubon, remplis le formulaire suivant avec tes coordonnées. Le mail ci-dessous sera envoyé de ta part à l’ensemble des parlementaires de gauche siégeant dans les commissions compétentes.

Madame, Monsieur,

Je tenais à vous faire part de ma vive inquiétude suite à la potentielle nomination de Jacques Toubon comme Défenseur des droits. Si celle-ci est confirmée, il est de votre devoir de parlementaire de gauche, garant de la République et de ses valeurs, de vous prononcer contre.

En effet, représentant de la droite la plus rétrograde et réactionnaire, il a notamment voté contre la loi sur l’abolition de la peine de mort, la dépénalisation de l’homosexualité et a été, en tant que Garde des Sceaux, à l’initiative d’une loi d’amnistie des commandos anti-IVG condamnés par la justice en 1995.

Ses votes en tant que parlementaire étant systématiquement positionnés contre la progression des droits, je doute sérieusement de sa capacité à les défendre.

De plus, les prises de positions de Monsieur Toubon vont totalement à l’encontre de l’action de la gauche au pouvoir, pour l’égalité femmes-hommes et les droits des personnes LGBTQI.

A l’heure où l’homophobie explose, où la parole raciste se décomplexe et où de nombreux Français sont victimes de discriminations, la République a besoin d’être réaffirmée. Je vous demande donc, en tant que citoyen-ne attaché-e aux valeurs de la République, de refuser cette nomination en votre qualité de parlementaire siégeant dans la Commission des Lois.

Dans l’espoir d’une réaction  favorable de votre part, je vous prie d’agréer, Madame la députée, Monsieur le député, l’expression de ma haute considération.

J’interpelle mon-ma parlementaire :

Prénom
Nom
Courriel

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.