Marches des fiertés – Oui à la PMA !

A l’occasion des Marches des fiertés qui ont lieu dans de multiples régions de France, les Jeunes Socialistes réaffirment leur volonté de voir l’accès à la Procréation Médicalement Assisté (PMA) ouvert à toutes les femmes, sans condition d’orientation sexuelle.

Engagement oral du candidat François Hollande lors de la campagne présidentielle de 2012, réaffirmé en 2013 par Najat Vallaud-Belckacem alors porte-parole du Gouvernement, l’ouverture de la PMA aux couples lesbiens et aux femmes célibataires doit aujourd’hui être mise en œuvre.

Nous rappelons en effet qu’il ne s’agit pas ici d’une nouvelle question éthique car la technique de la PMA est déjà accessible pour les couples hétérosexuels qui ne sont pas en situation de procréer. Il s’agit donc à minima de réaffirmer le principe d’égalité des droits entre tous les couples aspirant à un projet parental. Notre République ne saurait supporter plus longtemps une telle discrimination.

Or, en tant que républicains et progressistes, il nous revient à nous socialistes de participer à tous les combats en faveur de l’égalité et du progrès humain. Nous ne pouvons plus accepter que des centaines de femmes se voient contraintes de partir à l’étranger pour pouvoir accomplir leur projet familial, comme elles l’ont déclaré dans le manifeste des « 343 Fraudeuses ».

Il est du devoir du Gouvernement d’aller au bout de cet engagement en faveur de l’égalité, et de ne pas céder aux attaques d’une droite conservatrice et réactionnaire. La reconnaissance de ce droit nous apparaît d’autant plus urgente, que cette injustice conduit à un détournement de l’esprit de la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe comme nous le démontre le jugement du TGI de Versailles rendu le 29 avril dernier, interdisant à une femme d’adopter l’enfant de son épouse conçu par PMA à l’étranger (Belgique).

Parce que nous considérons que la politique nécessite du volontarisme, nous appelons le Gouvernement à en faire preuve. Laurence Rossignol, secrétaire d’Etat à la famille, affirmait par ailleurs hier matin que la question de la procréation médicalement assistée « continuera d’être posée à la société française ». Il est temps que la France rejoigne le camp des dix États européens reconnaissant la PMA à tous les couples, auquel s’est joint récemment l’Autriche.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.