Les Jeunes Socialistes du Finistère mobilisés avec Martin Schulz

Le 13 mai dernier, Martin Schulz, candidat du PSE à la présidence de la Commission Européenne a fait escale dans le Finistère. Après avoir rencontré les ex-salariés de l’abattoir GAD, victimes de la crise de l’agro-alimentaire en Bretagne et du dumping social européen, il s’est ensuite rendu à Plouzané où il a visité l’IFREMER (Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer). Il a tenu par la suite, un « discours aux bretons » à l’université de Brest devant plus de 200 personnes.

Dans un premier temps, Martin Schulz a insisté sur l’enjeu de cette élection et notamment sur le fait que pour la première fois le résultat des élections européennes détermineront la présidence de la Commission Européenne, puisque ce sont les députés européens qui le choisiront. Suite à quoi, Martin Schulz a martelé sa volonté de construire une Europe sociale et principalement sa détermination à mettre en place un SMIC européen, véritable solution au dumping social que subissent les entreprises agro-alimentaires bretonnes et qui permettrait de préserver des emplois. Après avoir présenté sa vision d’une Europe plus sociale Martin Schulz a rappelé que la mobilisation est nécessaire dimanche 25 Mai, face à l’abstention et à l’extrême droite montante en Europe.

Nous sommes dans la dernière ligne droite de la campagne et les Jeunes Socialistes sont pleinement engagés sur le terrain pour porter cette Europe sociale qui aujourd’hui est plus que nécessaire. Mobilisés pour donner une majorité de gauche au Parlement Européen, nous porterons Martin Schulz à la présidence de la Commission Européenne pour mettre fin à l’ultra libéralisme européen qui met les Européens en concurrence les uns avec les autres, poussant au moins disant social. Nous serons donc présents sur le terrain jusqu’au 25 Mai pour porter l’alternative en Europe.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.