Les conservateurs européens, contre les droits des femmes

Trois jours après la journée internationale des droits des femmes, qui a vu des milliers de manifestant-e-s défiler partout dans les capitales européennes, le parlement européen a rejeté, sous l’impulsion des parlementaires conservateurs, un rapport sur l’égalité entre les femmes et les hommes au sein des pays de l’Union.

Ce rapport, proposé par l’eurodéputée de gauche Inês Cristina Zuber, demandait notamment aux états membres de garantir l’égalité salariale entre les femmes et les hommes, d’interdire les démissions forcées en cas de maternité et d’accentuer les politiques de lutte contre les stéréotypes sexistes. Au total, c’est plus de 80 recommandations relatives aux droits des femmes dans le domaine de l’emploi et du droit du travail, mais également de la santé ou de l’accès à l’IVG qu’a rejeté le parlement européen.

Après la violente remise en cause du droit à l’avortement il y a quelques semaines en Espagne, et le silence complice des leaders de la droite européen, les Jeunes Socialistes s’inquiètent de l’offensive réactionnaire qui sévit actuellement en Europe et de la multiplication des attaques contre les droits des femmes.

Alors que la gauche, au pouvoir en France, a initiée une véritable politique en faveur de l’égalité notamment grâce à la loi de Najat Vallaud Belkacem qui fait progresser la parité, le congé parental, l’égalité salariale ou encore la lutte contre les violences faites aux femmes, et parce que, nous sommes profondément féministes, nous ne laisserons pas l’extrême droite et les conservateurs faire de l’Europe un espace de régression des droits des femmes.

Nous regrettons que l’Europe soit aujourd’hui utilisée comme un laboratoire pour le modèle réactionnaire et patriarcal que tentent de nous imposer les tenants de la droite européenne. Mais, conscients que cette orientation archaïque n’est pas une fatalité, nous rappelons que les élections européennes du 25 mai prochain doivent permettre de faire émerger une majorité progressiste au parlement européen, qui portera, avec détermination, l’harmonisation, par le haut, des droits des femmes au sein de l’Union.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.