Le combat culturel, axe central du week-end régional en Aquitaine

La semaine dernière, les Jeunes Socialistes d’Aquitaine se sont réunis pour un week-end militant d’échanges, de partages et de formations à Agen, à l’invitation de la fédération du Lot-et-Garonne.

A l’approche des élections municipales, les camarades présents ont participé à des actions militantes pour soutenir le candidat du Rassemblement de la Gauche à Agen Emmanuel Eyssalet.

Après une présentation du dispositif de la Garantie Jeunes par Joël Hocquelet, Conseiller Général du Lot-et-Garonne, l’un des 10 départements-tests de ce dispositif, les militants ont bénéficié d’une formation sur le Combat Culturel, fil conducteur de ce week-end régional, autour du travail réalisé par Gaël Brustier et David Djaïz.

A l’approche des échéances européennes, un débat a été mené sur l’avenir de l’Europe au lendemain des élections, autour des interventions de Matthias Fekl, député et 1° Secrétaire fédéral du Lot-et-Garonne, et de Laurence Harribey, candidate aux élections européennes sur l’euro-circonscription Grand Sud-Ouest. Pour donner un sens concret à ce débat, une visite et des échanges ont été organisé dans une commune rurale à Engayrac avec Marie-France Salles et sur une exploitation agricole à Saint Maurin avec Jean-Philippe Ollier, où la politique européenne (ici la Politique Agricole Commune) a un impact direct sur le quotidien des habitants du territoire.

Au terme de ce week-end sous le signe de la convivialité, les camarades aquitains restent mobilisés, mieux formés et motivés pour entamer la période de campagne autour des élections européennes. Bravo à la Fédération des Jeunes Socialistes du Lot-et-Garonne pour l’organisation de ce beau week-end.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.