Dernières Nouvelles d’Alsace revient sur le speed dating des Jeunes Socialistes Strasbourgeois

Avec les écharpes roses et la rose – symbole du PS – d’un côté, avec l’opération « Strasbourg Mon Amour », la ville et les commerces qui se parent de rose et de cœurs d’un autre côté, c’était fatal. L’attraction était trop forte : le télescopage a eu lieu. Les jeunes socialistes se sont laissés aller à mêler joyeusement les symboles, en ajoutant une couche, vendredi soir, avec leur opération « Adopte la gauche à Strasbourg », via un speed dating pour la Saint-Valentin à la Taverne Française, en présence de colistiers et de colistières…

Pour mettre un peu de piment à cette affaire, l’affiche expliquait avec un smiley souriant que « Roland Ries n’a pas de scooter, ni de casque »… Mais attention, l’engagement, comme en amour, c’est sérieux : « Strasbourg t’est fidèle et le restera si tu en fais le choix. »

Le concept, en gros, était que « les Strasbourgeois (es) intéressé (es) ont quelques minutes pour se laisser convaincre de voter pour la liste menée par Roland Ries », explique l’animatrice fédérale du MJS 67, Ada Reichhart.

L’histoire ne dit pas si, en ce soir tout particulier pour les amoureux, Cupidon a supplanté Roland Ries dans le cœur des Strasbourgeois à cette soirée de séduction instantanée. Et si ses flèches amoureuses ont fait mouche plus souvent que les arguments aiguisés des colistiers.

Publié par Dernières Nouvelles d’Alsace le 15 Février 2014

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.