Communiqué du Bureau national du Parti socialiste et du Mouvement des Jeunes socialistes

Le Parti socialiste salue l’action volontariste du gouvernement pour réaliser la “Priorité Jeunesse » voulue par le Président de la République, avec de nombreux engagements déjà tenus comme les emplois d’avenir, la refondation de l’école, la garantie jeunes, l’encadrement des loyers et l’encadrement des stages. Aujourd’hui même, François Hollande a rappelé avec force l’efficacité des 100 000 premiers emplois d’avenir dans la lutte contre le chômage et pour l’insertion durable des jeunes dans le monde du travail à l’occasion d’un bilan de cette mesure pour l’année 2013.

Les enjeux de la jeunesse sont au cœur de l’action gouvernementale pour faire vivre l’espoir proposé par François Hollande au pays : que les jeunes vivent mieux en 2017 qu’en 2012.

Le deuxième comité interministériel de la jeunesse, présidé par Jean-Marc Ayrault, qui s’est tenu le 4 mars, a ouvert plusieurs chantiers pour amplifier la “Priorité jeunesse” pilotée par Valérie Fourneyron, ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la vie associative.

C’est d’abord une démarche inclusive et transversale qu’il faut saluer, qui implique l’ensemble des acteurs, à commencer par les organisations de jeunes. Dans le domaine de la vie étudiante, la mise en œuvre de l’augmentation historique des bourses étudiantes à la rentrée 2013, qui a déjà amélioré le pouvoir d’achat et les conditions de vie de 92 000 jeunes, se poursuit, et les bénéficiaires des aides d’urgence pourront souscrire à une CMU-C. Le Parti Socialiste appuie l’engagement 39 du président de la République qui prévoit la création d’une allocation d’études et de formation sous condition de ressources dans le cadre d’un parcours d’autonomie pour lutter efficacement contre la reproduction sociale dans le système éducatif français.

L’expérimentation de la « garantie jeunes », qui accompagne chaque jeune sans solution d’emploi ou de formation, sera étendue à 10 nouveaux départements en octobre 2014 pour atteindre 30 000 bénéficiaires.

Nous saluons la volonté du Premier ministre d’engager la réflexion sur le rapprochement de la Prime pour l’Emploi (ouverte aux 18-25 ans) et du RSA-activité, dans le cadre de la remise à plat de la fiscalité, ce qui bénéficiera à de nombreux jeunes qui font aujourd’hui face à la précarité.

Une révolution législative va voir le jour avec la mise en place d’une “clause impact jeunesse” qui prévoit un volet jeunesse dans les études d’impact accompagnant les nouveaux textes législatifs ou réglementaires. Le gouvernement affirme ainsi que toute politique doit s’élaborer en tenant compte des jeunes. Pour favoriser la participation des jeunes aux élections, sera étudiée la possibilité de s’inscrire sur les listes électorales après le 31 décembre. La présentation d’indicateurs jeunes dans les statistiques publiques sera encouragée, notamment dans les territoires ultramarins. Les jeunes seront également associés à la préparation de la Conférence Climat qui aura lieu en 2015 à Paris. L’ensemble de ces mesures contribuera à renforcer la place des jeunes dans la société.

Le Parti socialiste salue et soutient ces avancées majeures. Pour la première fois depuis dix ans, et alors que les jeunes étaient à la fois stigmatisés et délaissés par la droite, une véritable politique jeunesse voit le jour, réalisée aux côtés des acteurs associatifs et prenant en compte tous les aspects de la vie des jeunes.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.