Transition énergétique : un cap à tenir

Les Jeunes Socialistes exhortent le gouvernement à ne pas céder face aux lobbies et aux conservatismes et à poursuivre dans sa volonté d’engager la France dans la transition énergétique.

Le choix du gaz de schiste serait celui d’une inconséquente facilité. L’enjeu de la transition énergétique n’est pas celui de la substitution d’une énergie fossile à une autre. La découverte éventuelle d’une autre technique d’exploration plus « propre » ne serait en aucun cas un recours acceptable car les gaz de schiste seraient toujours émetteurs de gaz à effet de serre. C’est pourquoi les Jeunes Socialistes refusent l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste et saluent la fermeté du chef de l’État, du Président de l’Assemblée nationale et du Ministre de l’Écologie à l’égard de ceux qui préconisent le recours à cette énergie particulièrement nocive pour notre planète.

De même, la fin de vie des centrales nucléaires ne peut être l’occasion de remettre sur la table le débat de la création de nouveaux EPR (réacteurs de nouvelle génération). François Hollande s’est engagé à réduire la part du nucléaire de 75 à 50% dans la production d’électricité française d’ici 2025, objectif incompatible avec la création de nouvelles centrales. Si l’État doit investir dans le parc nucléaire, c’est dans le traitement et le recyclage des déchets et dans la fermeture progressive des sites. Si la diminution de la part du nucléaire est une étape importante, la sortie totale de ce modèle énergétique est bel et bien l’objectif que se fixent les Jeunes Socialistes.

Les moyens déployés vers les EPR doivent être réorientés vers les seules sources d’énergie propres et inépuisables que nous connaissons : les énergies renouvelables. Ce sera l’occasion pour la France d’investir massivement dans la transition énergétique, un secteur porteur en matière de création d’emplois et de progrès écologique et social.

Les Jeunes Socialistes invitent le gouvernement à ne pas céder face au lobbying des grands industriels de l’énergie, à 20 mois de la Conférence climat qui se tiendra à Paris et qui doit impérativement déboucher sur un nouvel accord contraignant. Nous ne devons pas céder à la tentation du tout électrique dans le projet de loi sur la transition énergétique et nous réaffirmons notre attachement à un mix énergétique innovant et équilibré. Là est la seule voie du redressement de la France, écologique et d’avenir.

Retrouvez les propositions des Jeunes Socialistes dans le dossier « Pour une transition énergétique sociale, écologique et citoyenne ».

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.