Les Jeunes Socialistes du Lot-et-Garonne pour la parité des noms de rues

Le samedi 26 octobre dernier, les Jeunes Socialistes du Lot-et-Garonne s’étaient donnés rendez-vous à Agen pour rebaptiser la rue des Héros de la Résistance

RUE DES HÉROÏNES DE LA RÉSISTANCE

Sur les 500 rues, impasses, avenues et places que compte Agen, seules trois portent le nom d’une femme soit 0,06%. À titre d’exemple, ce pourcentage s’élève à Paris au chiffre as-tro-no-mique de 3,3%.

Ces chiffres ne correspondent pas à une des valeurs fondamentales de notre république : l’ÉGALITÉ. Les noms des rues sont attribués à des personnes illustres. Depuis des siècles, notre société est dominée par les hommes. Il est donc presque inévitable qu’ils représentent la majorité des panneaux. Mais de telles proportions sont incompréhensibles et inacceptables. Bien sûr, il s’agit là d’un symbole. Mais mieux représenter les femmes dans la géographie urbaine permettra d’imposer enfin, le fait pourtant évident qu’elles ne peuvent plus être discriminées.
Aujourd’hui, nous, Jeunes Socialistes du Lot-et-Garonne, demandons aux candidats aux élections municipales de prendre l’engagement suivant : lorsqu’une qu’une rue sera créée ou rebaptisée, une fois sur deux, il lui sera attribué le nom d’une femme.

Et toi camarade, dans ta ville, combien de rues portent le nom d’une femme ?

Retrouvez l’article dans la Dépêche du midi.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.