Les Jeunes Socialistes saluent les annonces du Président et invitent à débattre de la politique migratoire

Les Jeunes Socialistes saluent le discours du Président de la République qui s’est adressé à la jeunesse et a rappelé l’impératif de respect de la loi Républicaine ainsi que les valeurs d’humanité qui la fondent.

Ils saluent en outre l’annonce d’une circulaire visant à sanctuariser le cadre scolaire et à y interdire toute interpellation, comme le souhaitait le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon. Cela concernera l’école, mais aussi ses abords, les sorties scolaires et les centres de loisir où les enfants doivent être en sécurité. Les Jeunes Socialistes accueillent avec soulagement la possibilité de retour en France offerte à Leonarda afin qu’elle puisse y poursuivre sa scolarité tout en souhaitant des garanties sur le droit de vivre en famille pour chaque enfant.

Le fait que la loi ait bien été respectée démontre la nécessité d’ouvrir un débat sur la politique migratoire. Il s’agit de dépasser la légitime émotion entrainée par les cas de Léonarda et de Katchick pour enfin avoir un débat calme, apaisé et serein sur la politique migratoire et les régularisations.

Les Jeunes Socialistes invitent la famille socialiste dans son ensemble à débattre de façon consciencieuse de l’abandon de la politique du chiffre en matière de reconduite à la frontière, des régularisations pour les familles aux enfants scolarisés ainsi que de la régularisation des travailleurs sans-papiers. La question du coût de la politique d’expulsions massives rapportée à son inefficacité nécessite d’être posée. Les Jeunes Socialistes souhaitent aussi des directives plus claires en matière de droit d’asile tout comme une réforme pour permettre la naturalisation automatique au sein des fratries.

Aucun débat ne doit être tabou à gauche. Si une loi pose problème, elle doit bien entendu être appliquée et respectée, mais elle doit aussi être questionnée, réexaminée et si besoin modifiée.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.