« Grève » des clubs de foot : honte et consternation

En menaçant de faire grève pour lutter contre la taxation à 75% des plus hauts revenus, les professionnels du football se sont encore un peu plus éloignés des valeurs défendues par le sport et nuisent à l’image de la France.

Les Jeunes Socialistes déplorent cette nouvelle provocation ainsi que l’usurpation du terme « grève », profondément lié aux luttes pour de nouveaux droits à travers l’histoire et qui ont fondé les valeurs de notre République.

Ils appellent les clubs professionnels de football à un peu de décence et de retenue quand le taux de pauvreté atteint aujourd’hui 9% et qu’un dixième des jeunes sont pauvres. De qui se moque Jean-Michel Aulas qui qualifie cette « grève » « d’acte de survie «  alors que son club a réalisé cet été 24,7 millions d’euros de bénéfices sur le marché des transferts ?

Les footballeurs bénéficient comme tout le monde des services publics que rendent possible les impôts, il n’est que justice qu’en ces temps difficiles ils participent à l’effort collectif de redressement dans la justice.

Les Jeunes Socialistes soutiennent le gouvernement dans sa volonté de taxer à 75% les plus hauts revenus et appellent les patrons des grands clubs de football à revenir à la raison et à faire preuve d’exemplarité.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.