Le Medef un lobby contre les entreprises !

Alors que le projet de loi cadre sur l’Economie Sociale et Solidaire a été présenté en Conseil des Ministres au mois de juillet et devrait être examiné à l’Assemblée Nationale et au Sénat au mois de novembre, on assiste en cette rentrée à une forte mobilisation du Medef contre une mesure visant à soutenir les entreprises et à en éviter la fermeture en cas d’absence de repreneur lors d’une cession !

Cette mesure qui vise à obliger les chefs d’entreprises à informer les salariés de leur volonté de vendre l’entreprise « deux mois avant tout projet de cession » permettra, dans le cas d’entreprises de moins de cinquante salariés, de faciliter la reprise des sociétés par les salariés eux-mêmes. Ce délais de deux mois leur permettant de décider s’ils souhaitent ou non reprendre l’entreprise sous la forme d’une SCOP ou d’une SARL.

Alors que les entreprises trouvent aujourd’hui difficilement un repreneur et que les reprises d’entreprises se soldent trop souvent par le licenciement d’une partie des salariés, cette mesure permettrait de maintenir l’ensemble des salariés dans l’emploi tout en portant une vision nouvelle de l’entreprise.

En effet, la possibilité de reprise d’une entreprise pas ses salariés ouvre des perspectives en matières de démocratie interne et permettra également de donner la priorité à l’investissement et à la hausse de salaires plutôt qu’à la rémunération du capital.

Les ambitions du Medef, loin de défendre l’emploi et une vision positive de l’entreprise, sont bien évidemment celle d’un groupe qui depuis longtemps ne défend plus que ses intérêts, c’est-à-dire ceux du capital contre le travail et l’investissement.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.