Présentation des Universités d’été par Thierry Marchal-Beck

 

Bonjour à toutes et à tous. Le Mouvement des Jeunes Socialistes tiendra lui aussi son université d’été à La Rochelle. Comme en 2011 et en 2012, nous serons plus de 800 jeunes socialistes à participer à nos travaux, avec un petit record pour l’anecdote : 400 jeunes qui dormiront en camping.

Le mot d’ordre de nos universités est « inventer l’avenir à gauche », au moment même où le gouvernement planche sur la France de 2025. Il est bien normal lorsqu’on envisage la France dans 10 ou 12 ans qu’on donne la parole de façon forte et importante à ceux qui auront 30 ou 40 ans à ce moment-là.

Nous voulons des Universités studieuses, audacieuses, sans concession dans les questions, les interpellations que nous pourrons y faire ; mais aussi des universités populaires. Je ne vous présenterai pas tous les éléments d’un programme riche pour que la gauche réussisse, mais quelques éléments majeurs, focus de ce que sera notre week-end.

Tout d’abord, nous tiendrons notre école de campagne. Nous l’avions fait en 2011, cela avait été plus que bénéfique, les résultats de mai 2012 l’ont montré. Formations théoriques, pratiques, sur le porte-à-porte, la stratégie web, la riposte en porte-à-porte face à l’extrême-droite, les comptes de campagne. Je pense qu’il aurait été intéressant pour le trésorier de campagne de Nicolas Sarkozy d’avoir participé à notre école de campagne en 2011.

Nous ouvrirons nos travaux à proprement parler en recevant la jeune gauche lors de notre plénière d’ouverture « Retraites, les jeunes ont leur mot à dire ». C’est globalement le Collectif Retraites qui avait su s’opposer à une réforme ultralibérale en 2010 et il s’agit aujourd’hui de faire entendre ce que doit être et ce que peut être une réforme de gauche qui tourne le dos au néolibéralisme.
Nous recevrons surtout plusieurs ministres en conclusion de nos ateliers. Nous avons des ateliers, des débats avec des universitaires, avec des acteurs de la société civile, avec les secrétaires nationaux du Mouvement des Jeunes Socialistes qui eux aussi vont amener leurs travaux. Et pendant 1h-1h30, nous allons débattre, discuter, échanger, et en conclusion les ministres pourront entendre ce que l’on a à leur dire, on pourra leur faire un certain nombre de propositions.

Arnaud Montebourg, Stéphane Le Foll et Philippe Martin viendront conclure la table ronde « On peut changer de système, pas de planète », ce sera l’occasion pour nous de leur remettre le rapport « Financer, Produire, Consommer : l’alternative sociale, économique et écologique ». Nous avions pensé ce rapport après la parution d’un autre rapport sur la compétitivité.

Nous recevrons aussi Geneviève Fioraso, Valérie Fourneyron et Bernard Cazeneuve, parce que les arbitrages sont souvent budgétaires, en conclusion de la table ronde « Allocation d’étude et de formation : de l’étape 1 à l’idéal » et nous lancerons notre campagne de rentrée militante « Priorité jeunesse : le choix de la gauche » à cette occasion.

Je tiens aussi à vous souligner que nous organisons trois ateliers avec des ministres : François Lamy sur « l’égalité dans les quartiers »; « la culture n’est pas un luxe » avec Aurélie Filippetti ; et un grand atelier sur les jeunes en Outremer avec Victorin Lurel et des parlementaires de La Réunion et de Mayotte.
Le mouvement des Jeunes Socialistes est aussi, il faut le souligner, pleinement intégré au programme du Parti socialiste, en ouverture, en conclusion, mais aussi dans des plénières du Parti socialiste : l’une sur l’extrême droite, l’autre sur l’emploi ; car sur ces deux thématiques-là, on ne peut pas faire sans la voix des jeunes.

Enfin deux temps forts :

  • La traditionnelle rencontre avec Harlem Désir, le Premier secrétaire du Parti socialiste, qui nous permettra d’échanger sur le rôle de la famille socialiste quand nous sommes au gouvernement et de lui faire part de nos impatiences et de nos exigences.
  • Nous recevrons aussi dans un échange inédit Najat Vallaud-Belkacem dans une plénière « les jeunes font la loi » où nous pourrons interpeller la ministre sur le projet de loi égalité Femmes-Hommes et lui faire part de toutes nos propositions.

La Rochelle, c’est aussi l’animation que nous pouvons donner à ces Universités d’été par notre simple présence, et notamment sur le parvis où il y aura notre stand avec notre campagne militante « Priorité Jeunesse : le choix de la gauche ». Nous recevrons (elle nous l’a déjà confirmé) Marisol Touraine qui veut échanger avec nous. Et nous recevrons aussi Christiane Taubira, dont vous savez la proximité que nous avons avec la ministre, à qui nous réitèrerons tout notre soutien dans la réforme pénale à venir.

Voici les éléments principaux de l’Université du mouvement des Jeunes Socialistes. Vous avez bien entendu notre programme et je peux aussi répondre à toutes vos questions. »

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.