Éclairage nocturne : La gauche coupe le jus !

Les Jeunes Socialistes se réjouissent de cette première nuit où a été appliquée l’obligation d’éteindre les vitrines, magasins, bureaux et façades de bâtiments.

Cette mesure permet de diminuer l’équivalent de la consommation annuelle d’électricité de 750.000 ménages, d’éviter l’émission de 250.000 tonnes de co2 et d’alléger la facture d’électricité de plus de 200 millions d’euros tout en luttant efficacement contre la pollution lumineuse.

Les Jeunes Socialistes ont mené, depuis plusieurs années, des opérations de débranchage systématique des devantures de magasins allumées la nuit. Ces actions non violentes et non destructrices ont permis de sensibiliser les élus au gaspillage d’électricité. Les jeunes socialistes, dans leur kit « Consommer autrement » proposaient dès 2011 des fiches-idées pour avancer contre la publicité à outrance et diminuer nos consommations d’énergie.

En agissant sur la réduction de la consommation d’énergie la nuit, le gouvernement pose une pierre supplémentaire de la transition énergétique. Cet engagement devra se poursuivre et être amplifié en direction de la sobriété en matière de loge­ment, de transport, ainsi que dans chaque industrie et chaque lieu de produc­tion agricole. Cette transition ambitieuse en appelle à de nouvelles ressources de financement que seule la mise en place d’une fiscalité écologique, juste et redistributrice, peut garantir comme l’a rappelé la ministre de l’écologie Delphine Batho au lendemain d’arbitrages budgétaires inquiétants pour l’avenir de notre génération.

Les Jeunes Socialistes proposent que cette fiscalité se décline à travers :
– la fin des avantages fiscaux accordés aux activités polluantes et notamment celui sur le diesel,
– l’instauration d’une contribution climat-énergie aux frontières de l’Europe et au niveau national ainsi qu’une éco-redevance poids lourds,
– la généralisation de la taxe d’aménagement au profit de la biodiversité,
– le développement de l’efficacité et de la sobriété énergétique par la réduction de nos consommations et l’adaptation de nos appareils.

Face à ces enjeux, les choix du gouvernement sont déterminants et doivent répondre au défi de la so­briété pour tous les revenus, en particulier des plus modestes.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.