L’Union européenne agit enfin pour l’emploi des jeunes

Le 28 juin 2013, grâce à l’investissement de François Hollande et des progressistes européens, le Conseil européen a acté le déblocage de 8 milliards d’euros à l’horizon 2020 pour investir dans l’emploi des jeunes. Les Jeunes Socialistes se félicitent de cette priorité. Avec la campagne « Rise Up » nous avions commencé la bataille contre le chômage qui touche 5,6 millions de jeunes en Europe dès l’été 2012. La réalisation d’une « garantie jeunes » permettant à tout jeune sans activité de bénéficier d’une formation, d’un emploi ou d’un enseignement postscolaire au bout de 4 mois sans activité était une idée forte portée par les Jeunes Socialistes Européens (YES).

Alors que l’austérité en Europe réduit les perspectives de notre génération, que les jeunes d’Irlande et du Portugal sont incités à partir de chez eux, que le taux de chômage des jeunes grecs et espagnols dépasse les 55%, il était urgent de ne plus avoir pour seul horizon l’équilibre budgétaire à tout prix.

Pour la France, cela représente pour les deux prochaines années 600 millions d’euros investis et 300 000 jeunes concernés dans les régions françaises où le taux de chômage des jeunes est supérieur à 25% de la population active de moins de 25 ans.

Nous soutenons François Hollande pour porter ce dispositif européen à 20 milliards d’euros en utilisant le Fonds social européen et en faisant appel à la Banque Européenne d’Investissement.

Après une Europe de l’austérité, cette priorité à l’emploi des jeunes marque une première réorientation essentielle obtenue par les progressistes. Les Jeunes Socialistes, aux côtés des Jeunes Socialistes Européens, poursuivront leurs actions pour une Europe sociale, démocratique et écologiste. Les élections européennes de mai 2014 seront donc la prochaine étape majeure de la réorientation de l’Europe pour donner de nouvelles perspectives à notre génération.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.