Avec l’UMP, rendre l’université plus élitiste

En proposant dans des amendements au projet de loi ESR la mise en place d’une sélection à l’entrée de l’université via des « modalités particulières d’admission », l’UMP a encore trouvé un moyen de rendre la société plus inégalitaire qu’elle ne l’a déjà rendue ces 10 dernières années.

En outre, sa volonté de permettre aux universités de fixer librement le montant des frais d’inscription pour les étudiants étrangers aboutira à l’instauration d’une véritable sélection sociale remettant en cause l’universalité de l’enseignement supérieur français.

Quelle ironie pour Mme Pécresse de porter en partie ces amendements au nom de l’UMP, elle qui déclarait en 2007 alors qu’elle était ministre de l’Enseignement Supérieur : « La sélection à l’entrée de l’Université, cela s’appelle le baccalauréat. Dans l’université il doit y avoir une place pour chaque bachelier « .

Les Jeunes Socialistes rejettent avec véhémence ces propositions d’amendements et restent mobilisés pour assurer l’accès à la formation pour tous les jeunes. Nous soutenons pleinement l’engagement du Président de la République de faire que 50% d’une classe d’âge atteigne la licence, sa réalisation dépend de la mise en place de moyens financiers et humains supplémentaires pour l’enseignement supérieur. Les Jeunes Socialistes soutiennent en outre la mise en place d’une allocation d’autonomie universelle et individualisée pour rompre avec la reproduction sociale qui sévit dans les universités.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.