Le non-cumul en 2017 pour tous mais dès 2014 pour les socialistes !

Alors que le projet de loi sur le non cumul des mandats a été examiné aujourd’hui en Conseil des ministres, les Jeunes Socialistes saluent la volonté inébranlable du gouvernement de rendre cette mesure obligatoire pour tous les partis dès 2017. Ce sera une nouvelle conquête pour la démocratie permise par la gauche, qui avait déjà instauré la parité.

Les Jeunes Socialistes rappellent cependant aux parlementaires socialistes qu’ils s’étaient engagés à démissionner de leurs mandats locaux pour continuer à exercer leur mandat national lors des dernières élections sénatoriales et législatives. Nous leurs demandons de respecter sans plus attendre cet engagement.

Il n’y a aucun risque d’une micro-dissolution car les maires, présidents de régions et de conseils généraux, les adjoints et les vice-présidents s’étaient en consciences présentés au suffrage des sénatoriales de 2011 et des législatives de 2012 sachant qu’ils abandonneraient leur mandat local.

Dès lors, il est tout naturel qu’aucun parlementaire ne puisse être le premier des socialistes lors des élections locales de 2014 et de 2015.

Plus que jamais la politique a besoin d’éthique, de respect de la parole donnée. Cela passe par le respect de ses propres engagements. Tout élu socialiste ne se conformant pas à cette règle se déshonorerait et entacherait aussi la famille politique qui lui a permis de représenter nos concitoyens.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.