Contre l’homophobie, les Jeunes Socialistes restent mobilisés

La parole haineuse et homophobe de certains contestataires au projet de loi visant à ouvrir le mariage et l’adoption aux couples de même sexe a eu ces derniers jours des retentissements dépassant la simple paroles. On ne compte plus, en effet, les mots violents qu’ont tenu des élus de la République lors des débats à l’Assemblée hier, et au Sénat aujourd’hui.

Le dernier dérapage en date vient d’André Trillard, Sénateur de Loire Atlantique qui faisait le lien entre le mariage et le « transfert d’embryons [dont la] seule fin [est] d’améliorer les races. ». D’anciens relents eugénistes malsains semblent attaquer la droite, faisant menaçant la République.

Le week-end dernier, plusieurs actes violents, marqués d’homophobie ont choqué. D’abord une nouvelle manifestation de Civitas, priant dans la rue, puis les dégradations de l’espace municipal des Blancs-Manteaux à Paris, qui accueillait un salon associatif LGBT, et samedi soir, l’agression violente d’un couple de deux hommes dont le seul crime était de se tenir par la main.

Les Jeunes Socialistes sont et resteront pleinement engagés et mobilisés pour dénoncer ces actes d’homophobie. La haine et la violence n’ont pas leur place dans la République. Nous serons aux côtés du Parti Socialiste, de HES et de nombreuses associations et collectifs, au grand rassemblement contre l’homophobie ce mercredi 10 avril à 20h sur le parvis de l’Hotel de ville de Paris.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.