Communiqué des Jeunes Socialistes concernant Jérôme Cahuzac

Les Jeunes Socialistes, atterrés par les aveux de Jérôme Cahuzac, condamnent avec la plus grande fermeté tant ses agissements que son mensonge. Il n’a plus sa place dans la famille socialiste, et ne doit en aucun cas être autorisé à redevenir Député.

Le Président de la République et le Premier Ministre ne sauraient être associés à ces actes. Ils ont obtenu la démission de Jérôme Cahuzac dès l’ouverture de l’information judiciaire et la justice a pu faire son œuvre en toute indépendance, ce qui est l’expression d’une République normale et exemplaire.

Les Jeunes Socialistes condamnent tous les propos de dirigeants politiques, en premier chef de Jean-François Copé, qui donnent l’impression de se réjouir de ces faits qui font du mal à la République elle-même. La droite devrait savoir qu’il n’y a rien à gagner sur le terrain du « tous pourris » qui est celui de l’extrême-droite qu’elle emprunte maintenant avec habitude.

Plus que jamais les Jeunes Socialistes soutiennent toutes les mesures permettant d’aller vers une démocratie exemplaire et impartiale : du non-cumul à la publication des listes de donateurs, de la justice indépendante à la suppression de la Cour de Justice de la République, de la garantie de la liberté de la presse à la lutte contre la fraude fiscale.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.