YES & FYEG : L’UE et les Etats-Membres doivent agir en Hongrie !

Les Jeunes Socialistes français se joignent à l’ensemble de leurs partenaires européens ainsi qu’aux Jeunes Ecologistes Européens pour condamner, dans un communiqué de presse commun, la nouvelle réforme constitutionnelle en Hongrie, et appeler l’Union Européenne et les Etats à agir.

Les Jeunes Socialistes Européens (YES) et la Fédération des Jeunes Verts Européens (FYEG) condamnent avec fermeté la nouvelle réforme constitutionnelle préparée par le Gouvernement Hongrois que mène Victor Orban (Fidesz), et adoptée par la Diète ce lundi. Restreindre les pouvoirs d’interprétation de la Cour Constitutionnelle et renforcer un peu plus encore les pouvoirs de l’exécutif, en ignorant les principes inhérents à la Charte des Droits Fondamentaux, ne peut pas être toléré dans l’Union Européenne.

Nous exprimons notre profonde inquiétude sur la situation en Hongrie. Cette réforme est dans la continuité des lois et des politiques répressives à l’encontre des droits et libertés individuels – sur la famille, les partis politiques, la presse, les artistes et en particulier les personnes exclues ou marginales- en foulant au pas les valeurs européennes de tolérance et de vivre-ensemble. Nous ne pouvons accepter une situation par laquelle la liberté de mouvement des étudiants est violée et le fait d’être sans-abri criminalisé.
Nous appelons la Commission Européenne à agir, mais aussi le Parti Populaire Européen, auquel appartient le FIDESZ, à n’accepter d’aucune façon cette idéologie politique. Nous renouvelons également notre appel à nos homologues du Parti Populaire Européen des Jeunes (YEEP), la Communauté des Jeunes Démocrates d’Europe (DEMYC) et les Etudiants Démocratiques d’Europe (EDS) à s’exprimer sans plus attendre sur la démocratie, et à prendre clairement leurs distances par rapport à Fidelitas, l’organisation de jeunesse de la Fidesz.

Pour nous, c’est là le devoir de l’UE et de tous ses Etats-Membres de se battre pour nos valeurs démocratiques de liberté et de solidarité contre toutes les dérives autoritaires. Enfin, nous pensons que les critères d’entrée dans l’Union doivent s’appliquer tout au long de l’appartenance à l’UE, et que la Commission et le Conseil doivent prendre les mesures appropriées pour assurer le stricte suivi de ces règles, et l’application de sanctions, lorsque cela s’impose.

Jeunes Socialistes Européens et la Jeunes Verts Européens, nous continuerons à défendre nos partenaires et la société civile en Hongrie dans leur lutte pour la démocratie.”

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.