L’éducation, un service public pour toutes et tous

Les inégalités se combattent dès le plus jeune âge, l’Ecole reste le terreau de la lutte contre toutes les discriminations. Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes, entend donc réformer les manuels scolaires pour mettre fin au tabou de l’homosexualité et sensibiliser dès le plus jeune âge à la notion de genre. Le genre permet en effet de mieux comprendre les rôles sociaux, les statuts, les stéréotypes attribués selon qu’on est une femme ou un homme dans la société. Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale, a donc entamé une réforme éducative qui bénéficie à tous, et qui tend vers l’égalité femme-homme.

Dès la rentrée prochaine devrait être appliquée la réforme des rythmes scolaires, une réforme ambitieuse qui adapte les temps d’apprentissage aux rythmes chronobiologiques de l’enfant. Mais surtout, l’idée de raccourcir les vacances scolaires d’été est fondamentale pour lutter contre l’inégalité que constituent les temps non-scolaires et l’accès aux loisirs. Ce sont encore trop souvent les mères qui quittent leur travail pour s’occuper des enfants, optant encore pour des temps partiels subits. Veiller à permettre à tous les élèves de bénéficier d’activités périscolaires sur le temps de présence à l’école et mieux répartir les temps de présence à l’Ecole sur l’ensemble de l’année permettra donc réduire les inégalités engendrées par l’éducation des enfants au sein des couples ou pour les mères élevant seules leurs enfants.

Enfin, en rendant la scolarisation obligatoire dès 3 ans et en facilitant l’entrée à l’école dès 2 ans,  là encore le gouvernement agit en faveur de l’égalité femme-homme, alors que la droite avait mis en place une politique familiale où la garde des enfants par des structures privées pour les familles les plus aisées était de rigueur. Les Jeunes socialistes souhaitent aller encore plus loin en instaurant un véritable service public de la petite enfance.

En refondant l’école, notre gouvernement dépasse donc largement le cadre de la seule transmission des connaissances : c’est la lutte contre les stéréotypes de tous types qui en sort renforcée et les inégalités nées des temps non-scolaires qui sont combattues.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.