Les Jeunes Socialistes se félicitent de l’expérimentation d’une salle de consommation à moindre risque pour les usagers de drogue à Paris

En août dernier, la ministre de la Santé, Marisol Touraine avait annoncé le début de l’expérimentation des salles de consommation à moindre risque destinées aux usagers de drogue en grande précarité. Dans ces lieux d’accueil, un accompagnement sanitaire et social sera assuré en plus de la garantie de l’utilisation de matériel stérile. L’objectif est de diminuer les risques de contamination, notamment par l’hépatite C ou le VIH. L’ouverture d’une salle de consommation à moindre risque est une bonne nouvelle tant en termes de santé publique que de sécurité et de tranquillité pour les habitants des quartiers confrontés au problème de la consommation de drogue dans l’espace public. Les Jeunes Socialistes s’étaient associé en début de semaine au communiqué du réseau réduction des risques pour appeler le gouvernement à tenir au plus vite cette promesse.

Ce projet est mené dans le cadre de la loi de santé publique de 2004 qui définit la politique de réduction des risques et fera l’objet d’une évaluation scientifique indépendante et rigoureuse. La Mission Interministérielle de Lutte contre la Drogue et la Toxicomanie (MILDT) accompagnera la ville de Paris dans la réalisation des travaux préparatoires, du cahier des charges et de l’évaluation.

Le projet est désormais lancé, et constitue un premier pas vers une véritable politique de réduction des risques.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.