8 Novembre, journée européenne d’action : investir massivement dans la transition énergétique

Le jeudi 8 novembre, les Jeunes Socialistes seront mobilisés partout en Europe pour que les Etats investissent massivement dans les économies d’énergie et les énergies renouvelables sur 5 ans, créant ainsi des millions d’emplois dans la transition énergétique.

L’activité économique européenne est en effet fortement émettrice en carbone et génératrice d’inégalités abyssales. Les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre fixés par l’Union Européenne, déjà insuffisants, sont loin d’être atteints. L’échec du marché des émissions de Gaz à Effet de Serre, en place depuis 2007 en Europe, doit pousser l’Europe vers une politique volontariste qui ne peut plus attendre. Résorber les inégalités et réduire drastiquement nos émissions en carbone, tel est le défi posé à notre génération.

Le premier principe de cette politique doit être la réduction de notre consommation énergétique globale. Il tient donc aux Etats d’investir massivement dans la rénovation du bâti, la construction de logements basse consommation, qui réduira consommation d’énergie et créera des milliers d’emplois.

Le second consiste en la diversification et la décentralisation de nos sources en énergie. Nous avons besoin d’une véritable politique européenne de l’énergie, pour développer les énergies renouvelables et la production locale d’énergie et mettre en réseau nos sources d’électricité à l’échelle européenne, mais aussi les transports doux. La transition énergétique, en plus d’une nécessité pour notre planète, sera également un formidable outil de création d’emploi : dans l’agriculture en subventionnant les productions respectueuses de l’environnement, en accompagnant la reconversion écologique des industries et leur relocalisation grâce au protectionnisme européen sur critères sociaux et environnementaux, et par la création d’emplois verts d’avenir.

Une ambition réalisable seulement si la Banque Centrale Européenne prête directement aux Etats et les libère ainsi de la pression des marchés sur leurs dépenses pour qu’ils puissent investir dans de grands projets. Nous pouvons vivre sur Terre avec un déficit de 4%, mais pas avec trois degrés de plus.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.