Rise Up Bruxelles : le programme

Le week-end des 15 et 16 décembre, des centaines de jeunes socialistes européens se retrouveront à Bruxelles pour déposer les pétitions « Rise-up » devant le Conseil Européen et faire entendre leur voix.
Les plénières et ateliers du samedi seront suivis par un meeting rassemblant les socialistes européens autour d’un objectif : mobiliser pour une Europe alternative, de l’emploi, de la démocratie et de l’écologie. Des dirigeants socialistes européens ainsi que des représentants de la jeunesse européenne s’y exprimeront. Le rassemblement sera suivi d’une soirée « anti-crise » dans les rues de Bruxelles.
Dimanche 16 décembre, les Jeunes Socialistes européens débattront de l’Europe sociale et déposeront symboliquement leurs pétitions au Conseil Européen pour une Europe de l’emploi, de la démocratie et de l’écologie.

Programme prévisionnel

Samedi 15 décembre
09h-10h30 : Arrivée des participants à Bruxelles, installation à l’auberge
11h-12h : Plénière d’introduction : génération de la crise, rise up !
12h00-13h : Pause déjeuner
13h15-14h45 : Première session d’ateliers
- Faire payer les responsables de la crise : dompter la finance !
- La Banque Centrale Européenne : un instrument au service des citoyens ? – Investir dans l’économie réelle, une nécessité citoyenne et populaire
15h-16h30 : Seconde session d’ateliers
- Les énergies renouvelables : emplois, sobriété et démocratie – Réduire le temps travail pour créer de l’emploi
- Demain, notre Europe fédérale
17h30-19h30 : Grand meeting « Rise up Brussels ! » : prises de paroles de différentes générations de socialistes européens devant des centaines de jeunes européens rassemblés Jean-Marc Ayrault ou Harlem Desir (pressenti)
Elio Di Rupo ou Thierry Giet (pressenti)
Peer Steinbrûck ou Sigmard Gabriel (pressenti) Hannes Swobda (pressenti)
19h30 : Buffet dinatoire : nourriture et une boisson comprise, puis boissons à 1,50¤
21h30 : Soirée « anti-crise » dans les rues de Bruxelles. Déplacement dans la capitale belge en « bus-boite »

Dimanche 16 décembre
10h30-12h : Débat sur l’Europe sociale avec Frank Vandenbroucke (en anglais)
12h : Déjeuner
13h-14h : Action sur les stages non payés à Schuman et dépôt symbolique de la pétition.


Les Ateliers

• Faire payer les responsables de la crise : dompter la finance !
Les citoyens sont-ils responsables de la crise ? L’espoir de mise à bas de la finance en Europe était-il vain ? La crise n’est pas celle des dettes souveraines, mais celle du capitalisme financiarisé. Dompter la finance, relancer l’économie, dégager des marges de manœuvres financières pour l’Europe, autant de nécessités qui demandent à l’Europe d’avancer vers un budget fédéral fort, une harmonisation fiscale, une lutte commune contre les paradis fiscaux. Notre génération brisera-t-elle enfin le mur le l’argent ?

• La Banque Centrale Européenne : un instrument au service des citoyens ?
Aujourd’hui, les Etats européens sont étouffés par la finance, contraints d’emprunter sur les marchés et de réduire leurs dépenses publiques. Pourtant, une autre politique monétaire est possible. Il s‘agit d’une question de volonté politique, pour relancer l’économie, vers une Europe démocratique, tournée vers l’emploi et la transition écologique. Quelle réforme de la Banque Centrale Européenne ?
• Investir dans l’économie réelle, une nécessité citoyenne et populaire
En Europe, la sphère financière domine la sphère économique. Les milliards, pourtant responsables de la crise, sont investis en dehors de l’économie réelle. Des outils existent pourtant pour remettre l’économie au service des citoyens, en mobilisant l’épargne populaire, en soutenant les petites entreprises innovantes, en investissant dans une économie sociale qui partage les prises de décisions et redistribue les richesses.

• Les énergies renouvelables : emplois, sobriété et démocratie
Dérèglement climatique, dépendance aux énergies fossiles, dogme de la croissance économique, voilà les bases du système que subit notre génération, le capitalisme. Les solutions pour en sortir seront européennes. Les énergies renouvelables constituent un levier économique et démocratique immense, promettant de créer des millions d’emplois non délocalisables. Comment engager l’Europe dans une politique volontariste et coordonnée de transition énergétique ? Comment redonner aux citoyens leur place dans cette bataille ?

• Réduire le temps travail pour créer de l’emploi
La productivité des salariés a explosé en 30 ans, grâce aux progrès techniques et scientifiques, aux progrès des systèmes éducatifs. Pourtant, le chômage ne cesse d’augmenter en Europe, et la croissance stagne. Repensons le travail, son partage, pour créer de l’emploi et aller vers une société du temps libéré émancipatrice.

• Demain, notre Europe fédérale
L’abstention aux élections européennes, le désintérêt des citoyens pour l’Europe et l’opacité des décisions institutionnelles européennes nous alertent sur la crise démocratique que traverse l’Europe. Les peuples européens ont le sentiment d’être trompés et délaissés par « Bruxelles ». Pourtant, l’idée de l’Union Européenne est historiquement porteuse de paix, de cohésion, de progrès social et démocratique. Comment retrouver le chemin de ces valeurs humanistes en Europe ?

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.