Rassemblement néo-nazi près de Toul, les Jeunes Socialistes interpellent les autorités sur leur action

Dans la nuit de samedi à dimanche derniers, près de 2000 néo-nazis, principalement issus de la mouvance Skinheads, se sont rassemblés dans un hangar non loin de Toul pour participer à une soirée de débats et de concerts de « White Power music ». Il s’agissait de la Hammerfest 2012, la célébration de la Délégation allemande Hammerskin, important groupe néo-nazi. Suprémacistes blancs et antisémites assumés, ils sont connus pour faire passer leur message par la violence.

C’est avec inquiétude et consternation que les Jeunes Socialistes apprennent qu’il est, en France, encore possible d’organiser un tel évènement en toute impunité.

Si cette soirée s’est déroulée sans incidents, les témoignages de journalistes allemands et suisses infiltrés sont sans équivoque, il y a été fait l’apologie du pouvoir nazi et les paroles des titres joués appelaient au meurtre, à la rébellion et à la haine raciale.

Alors que la préfecture avait déployé des forces de l’ordre aux alentours pour prévenir tout trouble à l’ordre public, les Jeunes Socialistes se demandent pourquoi un tel rassemblement, interdit en France, n’a pas été empêché.

Aujourd’hui, les Jeunes Socialistes demandent au ministère de l’Intérieur et au Procureur de la République les suites judiciaires qu’ils comptent donner à ce rassemblement.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.