« La Droite Forte », en tête à l’UMP : la République piétinée

En plaçant la motion “La Droite forte” en tête, l’UMP démontre une fois de plus son éloignement des valeurs républicaines et sa dissolution dans la droite extrême. L’UMP a fait le choix d’une motion anti-républicaine, qui voudrait un droit différencié en fonction de la religion de chacun.

Elle en appelle au retour de Nicolas Sarkozy et promeut une vision xénophobe et réactionnaire de la société : parmi les propositions figurent la suppression de la Couverture Maladie Universelle et de l’Aide Médicale d’Etat, le passage aux 40 heures, la suppression du droit du sol, ou encore du financement public des syndicats.

On pouvait s’en douter, la stigmatisation des musulmans est de mise : on y évoque « ceux qui insultent, et menacent notre identité, notre histoire, nos coutumes, notre pays. ». L’islam y est clairement identifié comme un ennemi de la France, et est visé par une « Charte républicaine des musulmans de France ». Avec la droite forte, c’est le gouvernement qui nommerait les imams (et uniquement eux) en France, tandis que les « préfets de la laïcité » soutiendraient les musulmans « qui aiment la France ». On supprimerait les enseignements des langues et cultures d’origine, et on inscrirait la « tradition chrétienne » de la République dans la constitution.

Bref, à ces propositions, ne manquent plus que le logo du Front National pour que la métamorphose soit parfaite.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.