Emplois d’avenir : priorité aux Outremers

Alors que plus d’un jeune actif de moins de 25 ans sur quatre est au chômage dans les départements d’Outremer, ce chiffre atteignant plus de 60% à Mayotte et à La Réunion, le Gouvernement fait le choix de donner un coup de pouce particulier aux Outremers dans le cadre de la mise en œuvre des emplois d’avenir. Il y a en effet urgence puisque l’isolement de ces territoires, la sur-représentation des jeunes peu qualifiés dans la population et la force de frappe de la crise dans les secteurs du bâtiment et de l’industrie entraine de fortes difficultés en matière de développement.

Destinés aux jeunes des quartiers populaires et rurales, les emplois d’avenir concerneront également les jeunes des départements des Outremers, ainsi qu’à Saint Barthélémy et Saint-Pierre-et-Miquelon, avec des améliorations prenant en compte la situation spécifique de ces territoires.

Il sera ainsi possible pour les entreprises et collectivités des Outremers, contrairement à la métropole, d’embaucher des jeunes diplômés du supérieur en raison de la faiblesse du secteur marchand dans ces territoires.

La priorité est également donnée aux Outremers dans l’attribution des emplois d’avenir, à hauteur de 5000 pour La Réunion, et 1500 contrats chacun pour la Guadeloupe et la Martinique.

Ainsi le Gouvernement démontre son souci des territoires ultra-marins et sa volonté de tenir la promesse d’égalité prise par le Président de la République dans son discours sur les Outremers durant la campagne présidentielle.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.