La fin du cumul des mandats, c’est maintenant !

« Tout-e élu-e à une élection parlementaire abandonnera ses mandats exécutifs locaux dans un délai maximum de trois mois après la tenue du scrutin. »
Extrait de la convention Rénovation du Parti Socialiste.

Lors de la convention Rénovation du Parti Socialiste adoptée en 2010, les Jeunes Socialistes, tout comme une très large majorité des militants socialistes, avaient eu l’occasion d’exprimer leur attachement à une proposition politique forte : mettre fin au cumul du mandat de parlementaire avec tout mandat d’exécutif local. Cette proposition, engagement du candidat François Hollande, les Jeunes Socialistes, l’ont ensuite portée avec force et conviction tout au long de la campagne présidentielle. Lors des élections législatives, les Jeunes Socialistes ont applaudi et soutenu les candidat-e-s qui se sont toutes et tous engagés à abandonner tout mandat d’exécutif local en cas d’élection. Devant les Jeunes Socialistes, lors de nos Universités d’été, Martine Aubry puis Jean-Marc Ayrault ont rappelé leur engagement aux parlementaires.

Aujourd’hui, force est de constater que les élus qui cumulent existent encore. Le 1er octobre est passé et telle une preuve de renoncement collectif, les élus qui ont mis fin au cumul des mandats font figure d’exception. Les Français-es ne doivent pas être confrontés à une remise en cause par les élus et le Parti Socialiste de la parole donnée. Cette situation n’est pas acceptable.

Rien ne justifie qu’un élu de la République ne respecte pas sa parole. Parlementaires socialistes, soyez exemplaires.

L’exigence du non-cumul des mandats est un combat indispensable vers la rénovation de la vie politique, c’est l’un des outils pour aller vers une 6e République essentielle à un juste partage des pouvoirs.

Vouloir d’un élu qu’il se consacre pleinement au mandat qui lui a été confié est une évidence, et la raison première de notre engagement contre le cumul des mandats.

Vouloir mettre fin au cumul des mandats permettra aussi d’avoir des assemblées aux couleurs de la France : paritaires, diverses, rajeunies pour redonner du souffle à la vie démocratique.

Vouloir mettre fin au cumul des mandats, c’est entendre la défiance que certains de nos concitoyens ont envers la politique, dû notamment à une trop grande professionnalisation.

Les Socialistes se doivent d’être à la hauteur et porter le combat de demain : le mandat unique et la fin du cumul dans le temps. Parce qu’un mandat électif n’est pas un métier, mais un temps que chacun donne à la République, il convient de créer les conditions d’un accès égal à tous à la fonction élective et de mettre en place un véritable statut de l’élu, impératif afin d’assurer le passage de la vie civile à la vie de la cité.

La fin du cumul des mandats, est un combat noble que notre famille politique se doit de continuer à porter. Maintenant.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.