A Montpellier, les banques enchaînent les Etats à la finance

Les Jeunes socialistes de l’Hérault ont participé mercredi 17 octobre à la journée européenne d’action pour demander la réforme de la Banque Centrale Européenne.

Enchaînés avec menottes et boulet, c’est devant la BNP Paribas située entre la Gare et la Place de la Comédie à Montpellier qu’ils ont crié “RISE UP !”. C’est la 5ème banque détenant la dette souveraine française et dont le directeur a le plus milité en faveur de la déréglementation financière parmi les banques françaises. Or, le fait pour les Etats de dépendre des marchés financiers pour mener des politiques publiques, nous a en grande partie mené à la crise des dettes souveraines, la charge de la dette étant le premier poste de dépense budgétaire en France. C’est pour dénoncer cette situation et demander à ce que la Banque Centrale Européenne prête directement aux Etats pour qu’ils puissent investir dans l’emploi et la transition écologique, qu’ils ont mené cette action symbolique.

L’accueil des jeunes montpelliérains fut très positif. Ils ont signé la pétition Rise Up pour une Europe de l’emploi, démocratique et écologiste, approuvant la solidarité entre les peuples européens. Lycéen-ne-s, étudiant-e-s, militaire, assistant-e social-e, chômeurs, les jeunes de divers horizons forment cette génération de la crise qui dit dans l’Hérault : nous nous en sortirons collectivement car une autre Europe est possible.

Rendez-vous mercredi 24 octobre pour la prochaine journée d’action européenne Rise up !

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.