Nos comportements face au web : internet, un outil au service de la démocratie ?

Internet est une toile, un réseau, permettant de mettre en lien des individus connectés à travers la planète. Il constitue donc un nouvel outil d’action infini pour des mobilisations politiques ou citoyennes. Comment l’appréhender pour qu’il soit un outil au service de la démocratie ?

L’individualisation des comportements sur le web : qu’est-ce que l’espace publique ?

L’abondance des contenus diffusés sur la toile a créé ses effets pervers : un modèle publicitaire et médiatique où la différenciation compte. L’économie de l’attention ainsi créée pour différencier les informations entre-elles pourrait être considérée comme une nouvelle atteinte à la neutralité du net, son accaparement par le secteur marchand, l’inégal accès aux informations ainsi induit. L’activité valorisée devient ainsi une affaire d’attention, de créativité, de publicité qui se révèle dans les phénomènes comportementaux des réseaux sociaux caractérisés par exemple par la mise en valeur de son individualité. La question des modes d’actions collectives se pose donc au web comme pendant à cette individualisation des comportements. A travers cette question, c’est celle de la définition du collectif, de la citoyenneté, et donc de la démocratie qui se pose. Que signifie aujourd’hui l’espace public ? Numérisé, médiatisé, trusté par des entreprises privées, le collectif n’est désormais plus une protection pour le citoyen, mais un potentiel danger. La surexposition des citoyens par le biais d’internet et des outils numériques nous amène à modifier notre définition de l’espace publique, et donc politique.

Internet comme instrument politique à travers le monde

Internet constitue un outil de mobilisation nouveau pour les citoyens. Ses perspectives sont immenses. De la révolution tunisienne aux mobilisations en Egypte, nous avons vu apparaître internet comme une force puissante de mobilisation. Que seraient les contre-sommets du peuple en marge des conférences internationales sans l’outil numérique comme média ? Aujourd’hui, si les campagnes électorales ne peuvent se passer du web, elles deviennent même le support unique de certains partis politiques comme les partis pirates développés dans toute l’Europe. Dans certains pays, le vote électronique est devenu la norme, mais pose cependant des questions à la protection des données, à l’anonymat du vote, aux questions technologiques qui se posent à cette nouvelle forme de participation électorale. Internet et les outils numériques sont donc devenus centraux pour la démocratie.

Pourtant, dans de nombreux pays encore, comme la Chine, la définition d’internet n’est pas la même qu’en Europe, ses barrières techniques empêchent les connexions avec l’internet mondial et internet subit des formes de censure politique. Alors quels modes d’action sur le web ? Qu’est-ce que le e-militantisme ? Comment en faire un outil au service de la démocratie et des citoyens ?

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.