Lutte contre le contrôle au faciès : la mobilisation continue !

C’est avec incompréhension que les Jeunes Socialistes ont accueilli hier soir l’annonce par Jean-Marc Ayrault de l’abandon de l’attestation de contrôle d’identité, avant même la fin de la concertation et la remise du rapport du Défenseur des Droits sur les relations citoyens-police.

Si une mise en place généralisée semble aujourd’hui abandonnée, les Jeunes Socialistes continuent leur mobilisation vers une expérimentation dans différents lieux. Afin d’avoir une vision globale, il pourrait s’agir d’une ville sous responsabilité de la police, d’un territoire sous responsabilité de la gendarmerie et d’ un autre sous responsabilité de la police ferroviaire ou sureté RATP, pour ainsi évaluer l’impact d’une telle mesure et son efficacité.

Par ailleurs, les Jeunes Socialistes continuent à s’engager pleinement dans la lutte contre le contrôle au faciès et restent exigeants sur d’autres réformes à mettre en place pour améliorer les relations citoyens-police. Il s’agit notamment d’une réforme du Code de procédure pénale pour encadrer plus strictement le contrôle d’identité et rendre obligatoire un motif objectif pour chaque contrôle. Les Jeunes Socialistes militent également pour que les citoyens puissent saisir directement l’IGPN et que le Défenseur des Droits dispose de plus de moyens. Enfin, les Jeunes Socialistes militent pour réformer la formation initiale et continue des policiers intégrant des modules sur les préjugés dans l’exercice des fonctions de police et la systématisation des lieux de dialogue avec des campagnes d’information nationales sur les droits des citoyens lors des contrôles d’identité.

Aujourd’hui, il faut raison garder et faire preuve de pragmatisme, la question du contrôle au faciès est trop importante pour être prise sous le feu d’oppositions idéologiques et de soumissions aux contre-vérités professées.

Les Jeunes Socialistes continueront leur mobilisation en attendant la remise du rapport du Défenseur des Droits en poussant pour que les meilleures propositions qui y seront, soient reprises et mises en œuvre, montrant ainsi que le lutte contre les discriminations est la priorité de l’action de la gauche au pouvoir. Les Jeunes Socialistes continueront à porter l’attestation de contrôle d’identité avec vigueur car ce dispositif a fait preuve de son efficacité à l’étranger et peut être le recours pour le jour ou la gauche au pouvoir voudra prendre un acte fondateur pour renouer des relations de confiance entre les citoyens et la police tout en donnant du sens à la promesse républicaine : le rêve français de l’égalité.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.