Les Jeunes Socialistes ouvrent les portes des Universités Populaires de l’Ecosocialisme

Comment être socialiste donc écologiste ? Comment résoudre l’apparente contradiction entre la nécessité de relancer l’économie pour réduire le chômage et l’impératif de réduction des émissions de gaz à effets de serres et de préservation de la biodiversité ?

Dépassant les simples dérèglements climatiques, l’écosocialisme est pourtant une question avant tout sociale, économique, démocratique. Elle nous impose de répondre aux immenses inégalités engendrées par le modèle capitaliste basé sur le tout-pétrole en matière de libre-échange, de délocalisations, de précarité énergétique, de chômage et de crise alimentaire.

Aujourd’hui, il nous revient la lourde tâche de dépasser le stade de la compréhension des enjeux climatiques ou environnementaux, pour penser l’écosocialisme de manière globale, politique. Mais dans le même temps, les connaissances scientifiques qui existent doivent être vulgarisées, pour permettre à chaque citoyen de renforcer sa compréhension scientifique et technique de ces enjeux écologiques et démocratiques.

Lors de ces Universités Populaires, nous rencontrerons tous les acteurs, aux avis parfois contradictoires, pour ne fermer les portes d’aucun débat écologiste dans notre famille politique. Nous ouvrons les portes de ces conférences à tous les citoyens qui souhaitent venir écouter, débattre, et s’approprier ces savoirs partagés.

Les Universités Populaires de l’Ecosocialisme seront votre outil, votre espace, il ne tient qu’à vous de vous en emparer !

Rendez-vous Mercredi 19 septembre, de 18h à 20h à Lyon, château Sans Souci, maison pour tous, 36 avenue de Lacassagne : avec Marc Jedliczka de l’association Négawatt.

Puis Mercredi 26 septembre, de 12h à 14h à Paris, 10 rue de Solférino, salle Mte, avec Hervé le Treut, climatologue du GIEC et membre de l’académie des sciences.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.