Hausse du chômage : le gouvernement agit pour l’emploi

Michel Sapin, ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue Social a annoncé hier une nouvelle hausse du chômage, qui atteint désormais les 10,2%, Outremers compris.

Ces chiffres accablants sont l’héritage de la politique de la droite, qui n’a rien fait, depuis le début de la crise, pour enrayer les délocalisations, qui a repoussé des plans sociaux, comme chez PSA, voyant la campagne électorale approcher. Cette même droite avait defiscalisé les heures supplementaires en pleine période de hausse du chômage et empêché ainsi la création de dizaines de milliers d’emplois.

C’est le 16e mois de hausse consécutif, et la courbe sera difficile à inverser. Pourtant, le gouvernement a d’ores et déjà pris des mesures pour l’emploi, dès les premières semaines après l’élections, à commencer par la suppression des incitations fiscales aux heures supplémentaires. Les Jeunes Socialistes se félicitent de la tenue des engagements de campagne de François Hollande pour l’emploi, notamment l’emploi des jeunes. Avec 150 000 emplois d’avenirs, mis en place dès le mois de novembre, la création de 500 000 contrats de générations, l’arrêt des suppressions de postes dans la fonction publique, et les plans d’urgence pour le logement et l’automobile, créateurs de milliers d’emplois, le gouvernement agit directement pour sauver l’emploi, redresser la production et répondre à l’urgence de la crise.

Les jeunes socialistes se mobilisent pour inciter le gouvernement a prendre des mesures encore plus créatrices d’emplois comme la semaine de 4 jours, la relance par l’augmentation du pouvoir d’achat avec des hausses significatives et répèté du Smic, l’investissement dans les énergies renouvelables et un budget 2013 prévoyant 300 000 emplois d’avenirs.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.