Les emplois d’avenir : encore un pas du gouvernement pour l’autonomie des jeunes

Mettre un premier pas à l’étrier, donner une première expérience professionnelle quand les jeunes peu ou pas diplômés, issus des quartiers, les jeunes ruraux rencontrent le plus de difficultés pour trouver un emploi, ne serait-ce que pour accéder à un entretien d’embauche. C’est donc à eux que le gouvernement a décidé de tendre la main en priorité.

Un public et des secteurs bien ciblés

Promesse de campagne de François Hollande, la création de 150 000 emplois d’avenir a été annoncée hier par le gouvernement Ayrault. Destinés aux jeunes de 16 à 25 ans, issus des quartiers populaires urbains et ruraux, aux jeunes issus de BEP ou de CAP peu qualifiés, pour 10% destinés à de jeunes étudiants boursiers se destinant au professorat, cette mesure permettra de donner leur chance à ces jeunes et de parier sur l’avenir.

Ces emplois seront stables, créés dans le secteur non-marchand, social, secteur vert ou numérique, associatif, donc pérennes. Quant au secteur privé, il restera en marge du système, le nombre d’emplois d’avenir et les aides étatiques qui lui sont destinées seront moindres, et l’incitation à l’embauche en CDI devrait être étoffée lors du débat parlementaire a annoncé le ministre Benoît Hamon.

Encore un pas vers l’autonomie de tous les jeunes en formation

Cette mesure est importante pour l’autonomie des jeunes, mais elle n’est qu’un début. Les Jeunes Socialistes restent attachés à faire du CDI la norme en France, pour que les jeunes, les femmes, les seniors, ne soient pas les premières victimes des interim ou temps partiels subits.

L’autonomie de ces jeunes passera donc par un premier pied dans l’emploi, mais également un accompagnement efficace orchestré par les Missions Locales, qui devront elles-aussi être réformées. C’est en tout cas ce qu’a annoncé Valérie Fourneyron, ministre de la jeunesse, des sports, de l’éducation populaire, et de la vie associative lors de la plénière jeunesse des Jeunes Socialistes aux Universités d’été de La Rochelle.

Après l’encadrement des loyers et le versement du 10ème mois de bourses pour les étudiants, le gouvernement a donc entamé un nouveau pas pour l’autonomie des jeunes et l’accès de tous à une formation dans des conditions décentes.

Emplois d’avenir, réforme des Missions Locales dans leur rôle d’accompagnement, Comité Interministériel de la Jeunesse début 2013, arrivée prochaine des Contrats de Génération en CDI pour les jeunes, et enfin allocation d’autonomie, autant de mesures annoncées et qui montrent que le gouvernement a pris la mesure de l’urgence de la situation sociale des jeunes en France.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.