De jeunes candidats s’engagent pour le changement !

À l’heure où le mot changement est sur toutes les lèvres, des Jeunes Socialistes des quatre coins du pays s’investissent depuis plusieurs mois dans le cadre des élections présidentielles et législatives. Ne craignant pas de donner temps et énergie, certains d’entre eux ont même décidé de se présenter dans le cadre des élections législatives.

Alors que François Hollande a fait de la jeunesse l’un des thèmes clés de sa campagne électorale et que plusieurs de ses promesses concernent particulièrement notre génération, les jeunes prennent leur place au sein du monde politique. Le renouvellement de la politique est plus que nécessaire afin de garantir l’apport de nouvelles idées, garantir la représentativité de la classe politique, et veiller à ce que les dirigeants actuels n’oublient pas les promesses faites au cours des derniers mois. Encadrement des loyers, la rénovation des logements, la gratuité de l’IVG, l’allocation d’autonomie, la taxation des emplois précaires, l’attestation de contrôle d’identité, chacun d’entre-eux s’est battu pour que ces propositions soient portées par François Hollande. Ils seront là pour rappeler que ces mesures sont prioritaires pour permettre aux jeunes de France d’accéder à l’autonomie. L’autonomie des jeunes n’est pas un objectif de façade, mais une priorité pour garantir l’égalité d’accès à une formation, à un logement décent, garantir le pouvoir d’achat et l’emploi de jeunes qui sont également citoyens de France.

Ces jeunes ont bien compris les enseignements du Ministre Stéphane Le Foll qui lors de son dernier passage sous le chapiteau de la Relève rappelait à la « génération changement » que le pouvoir ne se donne pas, il se prend et qu’il est du devoir des jeunes engagés de s’investir personnellement pour assurer que les intérêts de leur génération soient respectés et priorisés.

Les Jeunes Socialistes tiennent donc à saluer l’implication exceptionnelle de ces jeunes candidats, ou suppléants. Merci à Simon Piveteau (Pyrénées-Atlantiques), Clémentine Le Marrec (Calvados), Arnaud Drouot (Lambesc, Bouches-du-Rhône), Mohamed Belmeliani (Isère) Rama Sal (Yvelines), Sabrina Ghallal (Marne).

Simon Piveteau

Âgé de 20 ans, Simon Piveteau est impliqué en politique depuis son plus jeune âge. Il présente sa candidature dans le cadre des présentes élections pour défendre des valeurs socialiste et les partager, face à une politique dévastatrice de la droite pour sa génération et qui a contribué, par son discours et ses actes, à l’expansion des idées de l’extrême droite dans la société.

Clémentine Le Marrec

Âgée de 21 ans, Clémentine Le Marrec est la plus jeune candidate titulaire socialiste de France aux élections législatives. Étudiante salariée, elle souhaite, par sa candidature, contribuer au rajeunissement et à la féminisation de la classe politique française, promouvoir l’égalité salariale femmes-hommes et le droit des femmes à disposer librement de leur corps, lourdement endommagé par la droite au pouvoir.

Arnaud Drouot

Arnaud Drouot, 23 ans, est très engagé chez les Jeunes Socialistes dont il est membre de la Commission Nationale d’Arbitrage. Il est également jeune élu local à Lambesc depuis 2008. Déjà engagé à 16 ans avec les Jeunes Socialistes, il s’est impliqué dans les mouvements sociaux du CPE pour dénoncer la précarisation croissante des conditions d’insertion des jeunes dans l’emploi.

Belmeliani Mohamed

Âgé de 23 ans, Mohamed Belmeliani s’implique depuis plusieurs années au sein du Mouvement des Jeunes Socialistes ainsi que dans les syndicats étudiants. Dans le cadre de cette campagne, il fait de l’avenir des jeunes sa priorité, qu’ils vivent dans le monde rural ou dans les quartiers populaires afin qu’ils puisse vivre mieux et acquérir leur autonomie.

Rama Sall

Rama Sall a 25 ans et elle est actuellement secrétaire générale des Jeunes Socialistes où elle est très impliquée depuis la campagne présidentielle de 2007. Ayant été candidate aux élections régionales de 2010 sur la liste de Jean-Paul Huchon, il s’agit de sa deuxième campagne.

Sabrina Ghallal

Sabrina Ghallal a 29 ans. Elle fonde son implication au MJS et dans le cadre de la présente campagne sur sa conviction que l’action politique, lorsqu’elle est au service du bien commun, a le pouvoir de transformer notre société.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.